Emplois :

L’éco-conception, un nouvel espoir pour l’économie ?

Un secteur dynamique et créateur d’emplois, c’est le thème du prochain Colloque national de l’écoconception qui va réunir les professionnels et spécialistes à Saint-Étienne.

meadow-75050_960_720
Pixabay

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin du lundi au vendredi, dans « Un monde plus vert », une chronique rediffusée à 17h27 et à écouter sur notre webradio tous les jours à 11h30, 13h30, 16h30, 19h45, 23h45 et 03h30 !

Version écrite :

Les 2 et 3 mai prochain aura lieu à Saint-Étienne la 5ème édition du Colloque national de l’écoconception, organisée par l’ADEME, la CCI Lyon Métropole délégation Saint-Étienne et le Pôle national Ecoconception. Cela montre encore l’importance de ce secteur pour l’économie et l’emploi.

Une preuve supplémentaire que l’écologie n’est pas un truc de nostalgiques mais au contraire une voie d’avenir qui va améliorer la société tout en créant une économie importante. C’est le but de ce colloque : montrer comment les entreprises et les filières s’organisent avec ces nouveaux modèles pour augmenter la performance des entreprises. Rappelons que l’écoconception consiste à prendre en compte des critères environnementaux dès la phase de conception du produit et dans l’ensemble de sa vie, de l’extraction des matières premières à la production, en passant par sa distribution, son utilisation et sa fin de vie avec ré-emploi du produit ou recyclage de la matière. C’est donc un processus très nouveau qui permet de penser écologie dès que l’on imagine un service ou un produit

Et parmi ces nouvelles tendances économiques que cela induit, il y a l’économie circulaire !

Une économie qui nous fait abandonner l’économie linéaire « extraire-produire-consommer-jeter », cette économie née de la révolution industrielle qui est en train d’utiliser toutes les ressources dont on se rend compte aujourd’hui qu’elles ne seront pas éternelles. L’économie circulaire s’inspire donc de la nature qui sait gérer et réutiliser tout ce qu’elle crée. Autre perspective de l’écoconception,  l’économie de fonctionnalité. Son but : vendre un usage plutôt qu’un produit, par exemple, on achète une mobilité plutôt qu’un véhicule. Un usage à long terme qui va inciter les entreprises à fabriquer des produits plus résistants, de meilleure qualité pour augmenter leur profit ce qui va diminuer à terme la pollution. Autre secteur, le remanufacturing qui est la forme ultime du recyclage puisqu’on réutilise des produits en fin de vie pour en fabriquer de nouveaux.

Est-ce que l’économie collaborative est considérée comme faisant aussi partie de cette économie ?

Absolument, cette économie s’affranchit carrément des circuits classiques pour créer d’autres organisations plus courtes et moins coûteuses, avec des nouvelles formes de travail. Cela permet d’augmenter le pouvoir d’achat et de créer un lien social. On ne possède pas forcement mais on partage.  C’est le principe de ces entreprises à grand succès comme Airbnb pour la location de son appartement, Blablacar pour le transport, La Ruche qui dit oui pour l’achat de produits locaux etc. Bref, une vraie révolution économique passionnante que vous pouvez découvrir sur http://www.eco-conception.fr/

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.