Nouvelles technologies :

Digital detox : prêt a shinrinyokurer ?

A l’heure où nos objets sont de plus en plus remplacés par les appareils numériques connectés, eux aussi source de pollution, le « SHINRIN-YOKU » nous invite à nous désintoxiquer le temps d’une journée.

tree-779825_1920

Yolaine de la Bigne reprend sa place derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin du lundi au vendredi, dans « Un monde plus vert », une chronique rediffusée à 17h27 et à écouter sur notre webradio tous les jours à 9h45, 13h30, 15h45 et 19h45 !

Ecoutez la chronique de Yolaine de la Bigne :

 

Version écrite de la chronique :

Avant-hier, vous nous parliez de la dématérialisation qui nous permet d’avoir moins d’objets mais qui est aussi source de pollution paradoxalement…

Oui car si nous sommes moins accros aux objets classiques, nous le sommes devenus avec les objets connectés, à la maison et au bureau. 70 % des Français vérifient leur messagerie toutes les cinq minutes… En 1 heure, dans le monde, il y a pas moins de 10 milliards de mails par heure qui sont envoyés. Or Internet est un moyen de communication très énergivore. Un exemple : votre mail, il parcourt en moyenne 15.000 km entre vous et votre destination, il passe par de nombreux câbles de cuivres pour rejoindre le serveur de votre quartier puis il est transféré vers le data center de la région, avant de traverser l’Atlantique pour rejoindre le data center de l’hébergeur de votre messagerie (gmail, yahoo ou hotmail). Quand on va vous répondre, il va effectuer le chemin inverse !

Quel voyage ! D’autant que les fameux data center ne sont pas innocents

Ces lieux où est entreposé tout le matériel consomment beaucoup d’énergie dont presque la moitié uniquement pour refroidir la pièce en continue afin que les machines ne surchauffent pas ! Les NTIC (Nouvelle Technologie de l’Information et de la Communication) utilisent 10% de la consommation mondiale d’électricité. En dehors de cet aspect écologique, cette nouvelle communication formidable est aussi très intrusive humainement. Selon l’Observatoire des modes de vie et de consommation d’Ipsos, 30% des Français voudraient pouvoir se déconnecter d’Internet, c’est ce qu’on appelle le « Digital détox ».

Comme une détox pour rester en forme, un sevrage numérique pour être tranquille ?

Et aussi pour rester efficace ! Des études montrent que ceux qui prennent le temps de se déconnecter sont plus créatifs, plus disponibles car moins accros à leur téléphone. Des hôtels et spas proposent des zones sans wi-fi et des espaces sans écrans, et au Japon on fait carrément des « bains de forêt » ce qui devient la grande mode en Californie. Le « SHINRIN-YOKU », est une thérapie qui consiste à se déconnecter toute une journée pour se balader dans les bois sans écran ni téléphone, pour méditer, réfléchir, retrouver le silence. Il y a des guides, des conseils sur : www.shinrin-yoku.org.  Ce week-end, je m’en vais dans les bois shinrinyokurer.

Cette chronique a été diffusée le 6 novembre sur Sud Radio en partenariat avec ENGIE acteur de la transition énergétique

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.