Quelle époque éthique !

Des inventions qui ne prennent pas l’eau

Sans titreCe 22 mars, c’est la journée internationale de l’eau, le précieux or bleu qu’il ne faut plus gaspiller. L’ONU a voulu cette année un focus sur les eaux usées ; parce que ni l’industrie ni l’agriculture n’ont besoin d’eau propre. L’occasion de voir ses inventions qui sauvent des vies.

Version audio :

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin à 6h10 et 7h22 du lundi au vendredi, dans « Quelle époque éthique », une chronique à télécharger :

Version écrite, collaboration Nathalie Cayzac :

Aujourd’hui, c’est la journée internationale de l’eau. Un évènement décrété par l’ONU pour nous informer sur l’or bleu et le protéger.

La menace brandie par les experts de l’ONU si rien ne change est un déficit hydrique global de 40% dès 2030, quasiment moitié moins d‘eau sur la planète. On connaît les raisons : changement climatique, agriculture et élevage intensifs. Une mauvaise gestion qui pose des problèmes économiques, sanitaires dans certaines régions et provoque de plus en plus de conflits. Déjà quasiment les ¾ des pays arabes vivent en situation de pénurie qui devient extrême dans certaines régions comme en Égypte et en Lybie. Mais le phénomène touche aussi des pays riches comme l’ouest américain, c’est donc un problème planétaire.

Surtout qu’il y a l’eau mais plus particulièrement l’eau potable avec parfois des problèmes dramatiques

Selon l’ONU, 748 millions de personnes n’ont pas d’eau potable et globalement, 36% de la population africaine ne dispose pas d’un point d’eau accessible. La France étant particulièrement gâtée nous ne nous en rendons pas compte même si certaines régions commencent à être touchées et à avoir soif. Évidemment, de nombreuses associations se sont emparés du problème comme Visions du Monde qui met en place des programmes efficaces depuis 20 ans et des inventions ingénieuses comme la Warka Water en Ethiopie, une tour qui transforme l’humidité de l’air en eau et récupère jusqu’à 100 l d’eau potable/jour ; ou le Safe water club, une invention française qui permet de purifier jusqu’à 1000 l d’eau/jour et qui fonctionne déjà au Bénin, en Inde ou au Sri Lanka. Sans oublier la Lifestraw, un tube ultraléger doté d’un filtre qui permet de boire « à la paille » de l’eau non potable. Cette année, l’ONU a voulu un focus sur le traitement des eaux usées car c’est une des solutions, en particulier pour l’agriculture et l’industrie. Pas besoin d’eau potable pour nettoyer des machines ou arroser des champs, ça coule de source !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone