Des arbres dans le vent !

Imiter les feuilles de l’arbre pour produire de l’électricité : c’est de l’alliance du bio-mimétisme et de la haute technologie qu’est né « l’arbre à vent » qui, espérons-le, va vite prendre racine dans nos villes du futur. Rencontre avec le créateur de la société New Wind R&D, Jérôme Michaud-Larivière, à l’origine de cette éolienne innovante qui peut fonctionner 320 jours par an, soit deux fois plus longtemps qu’une éolienne classique. 

Arbre-a-vent-tramway

zoom_68658GDF-SUEZ_logoSFR_RVB-1

 

La ville de demain en partenariat avec GDF SUEZ

 

Jerome Michaud Lariviere, New WindC’est en regardant les feuilles d’un arbre bouger en l’absence presque totale de vent que le créateur de l’ « arbre à vent » s’est dit qu’on pouvait imiter les feuilles de l’arbre pour produire de l’électricité. Jérôme Michaud-Larivière nous en dit plus sur cette innovation. Pourrait-elle d’ailleurs servir à alimenter une ville entière avec nos voitures électriques ?

Arbre-a-vent-vue-quaiHaute de 8 mètres, large de 5,5 m, cette éolienne domestique pourrait-elle s’installer aussi bien en ville qu’à la campagne ?  Un arbre à vent permet d’illuminer une quinzaine de réverbères, et si nos ronds-points étaient un lieu privilégié pour accueillir cette innovation qui pourrait bien un jour s’installer en Corée, au Japon… et autres pays !

Il a fallu plus de trois années et plusieurs levées de fonds (un million d’euros) pour que la société New Wind R&D présente son arbre à vent. Quelles ont été les difficultés rencontrées pour que cette éolienne d’un type complètement nouveau émerge ?

La société New Wind R&D va prochainement étudier le comportement de l’arbre et la typologie du vent, dans quel but ?

Arbre-a-vent-véhicule-électrique-2La transition énergétique est en marche ! L’arbre à vent, sera présentée en septembre 2015, place de la Concorde, à Paris en vue de la COP 21. Fan de tennis, vous risquez fort de voir trois de ces arbres à vent à Roland Garros grâce à GDF SUEZ qui croit fort en cette technologie…

Arbre-a-vent-Cite-des-telecoms-1

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.