Innovation :

Data centers : chauffe Marcel !

Indispensables pour nous permettre de surfer sur le web jour et nuit, les Data Centers utilisent une énergie folle. Et si celle-ci permettait de chauffer nos habitations gratuitement ?

Thor-data-center_600

Yolaine de la Bigne reprend sa place derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin du lundi au vendredi, dans « Un monde plus vert », une chronique rediffusée à 17h27 et à écouter sur notre webradio tous les jours à 9h45, 13h30, 15h45 et 19h45 !

Ecoutez la chronique de Yolaine de la Bigne :

Version écrite de la chronique :

L’informatique permet une économie de papier, de transports mais parallèlement on l’accuse d’être très énergivores. Pourquoi ?

C’est à cause des Data centers ou « centre de traitement des données », de plus en plus nombreux dans les zones industrielles vue l’explosion de l’informatique. La France occupe la 4ème place mondiale, avec une centaine de data centers sur son territoire. Or, comme ils tournent 24h/24 pour nous permettre d’aller sur le web à n’importe quelle heure, ils produisent une telle chaleur que nous sommes obligés de les refroidir à l’aide d’une climatisation particulièrement énergivore, ce qui est stupide.

Que faire, trouver une autre technique ou une autre énergie ?

Encore plus simple ! Récupérer cette chaleur pour se chauffer, ce qui est logique et malin. Comment transférer cette chaleur depuis les zones industrielles où sont stockés les Data Centers jusqu’à nos habitations ? De nombreuses expériences sont testées particulièrement en France, comme celle de l’ingénieur Paul Benoit, de la compagnie de serveurs « Qarnot Computing ». Il a mis au point le radiateur-serveur Q.RAD. Il ressemble à un radiateur électrique classique, plutôt joli, bien designé, mais qui contient à l’intérieur, des processeurs. Dès que la température de la pièce baisse, ces processeurs se mettent à bosser et à effectuer toutes sortes de calculs pour des centres de recherches, des banques, etc. Ils font leur boulot mais de façon plus intense, ce qui entraîne la « surchauffe » de la machine qui va évacuer cette chaleur dans la pièce où elle est située.

Ca signifie qu’on économise dans les deux sens en utilisant la même énergie pour deux tâches différentes ?

En effet, en divisant ces gros data centers des zones industrielles en plusieurs petits serveurs dispersés dans des habitations, on continue de les faire fonctionner ensemble mais on récupère directement leur énergie à la source pour se chauffer. Aucune perte de chaleur, aucune surchauffe, aucune perte d’énergie… la boucle est bouclée ! Cerise sur le gâteau : votre chauffage est gratuit puisqu’il est payé par les clients de Qarnot Computing, toutes ces entreprises qui ont besoin de ces serveurs pour faire tourner leur entreprise ! 110 logements sociaux sont actuellement en test à Paris et à Bordeaux un immeuble sera entièrement chauffé ainsi en 2017. Expérience passionnante… chaud devant !

 

engieCette chronique a été diffusée le 18 janvier sur Sud Radio en partenariat avec ENGIE acteur de la transition énergétique.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Laura Stefanutto

Passionnée par le monde et ses richesses culturelles, elle écume les mers depuis son plus jeune âge. Bien décidée à profiter de ce que lui offre la vie, elle débute une série de voyage en solitaire, avec l’Australie notamment, après l’obtention de son bac. Quelques mois plus tard et des souvenirs plein la tête, elle revient en France pour entamer une école de journalisme. Sensible à la cause humaine et environnementale, elle est convaincue qu'un avenir meilleur est possible.