La cuisine marocaine, un secret de femmes !

plat-gouloumesRecettes des villes impériales, des petits ports de l’Atlantique, des montagnes berbères et de l’Atlas… Tout comme en France, chaque région possède son terroir. En réalité, la cuisine chérifienne se conjugue au pluriel. Petit tour d’horizon avec Emmanuelle Mélia, viticultrice, et Meryem Cherkaoui, chef professionnelle marocaine.  (1’12)

2 – Cusine diversite

 

plat-leroyVolaille, poulet, bœuf… La cuisine marocaine est réputée pour utiliser beaucoup de viande. Or le poisson est fréquent dans les assiettes. Daurade, sardine et homard : les chefs s’en sont beaucoup inspirés lors du concours. Ce phénomène s’explique par l’histoire. Selon Meryem Cherkaoui et Isabelle Aubry, ce sont d’abord les villes impériales qui ont diffusé la culture chérifienne et non les villes « pauvres » des bords de mer. (1’04)

2 – Cuisine le poisson

Beaucoup de clichés circulent sur la cuisine marocaine. Les connaissez-vous ? La réponse page 3 !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Etudiante en dernière année à l’Ecole Supérieure de Journalisme de Paris (ESJ), Marion est une grande passionnée de sport, voyages et découvertes. Après avoir travaillé en tant que reporter pour radio Africa n°1, Chérie Fm et France Bleu 107.1, elle rejoint Néoplanète. Jeune journaliste, Marion pige également pour Les Nouvelles de Versailles.