Comment les gares vont changer les villes…

La France compte 3 000 gares au total. Celles qui sont situées en ville vont jouer un rôle de plus en plus majeur au cœur de la nouvelle organisation de la mobilité. La gare devient une multiprise des transports ou viennent se brancher bus, tramways, métros ou vélos. En même temps, les gares vont proposer de nombreux et nouveaux services…

 

 

 

 

Entretien avec Sophie Boissard, Directrice Générale de « Gares et Connexions », l’une des grandes directions de la SNCF.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi la gare renforce-t-elle sa place stratégique dans la mobilité ? Comment gérer les flux et la place du piéton par exemple. Détails sur la nouvelle signalétique peu à peu mise en place. (4’40)

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2012/01/1er-Partie.mp3|titles=gare place strategique dans la mobilite]

La gare devient quasiment un mini centre-ville avec de nouveaux services parfois inattendus. Il s’agit de permettre aux voyageurs d’utiliser le temps passé en gare pour faire quelques courses par exemple, dans le but également de valoriser le transport public. (4’58)

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2012/01/2e-partie.mp3|titles=gare mini centre ville]

La gare a également une influence sur les aménagements de quartiers entiers. L’exemple du quartier Grand Cœur à Nancy. L’importance du foncier disponible sur le site de nombreuses gares. Les nouveaux usages (vers une Wifi gratuite !) (3’16)

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2012/01/3e-Partie.mp3|titles=amenagements de quartiers entiers]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Grand spécialiste des questions d’environnement, Jean Louis Caffier est journaliste consultant sur LCI, président de l'association "Climat-Energie-Humanité-Médias" et co-fondateur avec Jean-Marc Jancovici des "Entretiens de Combloux".