Chronique sponsorisée :

Comment le plastique rend-il les câbles heureux ?

Les câbles sont partout : dans nos voitures, nos maisons, les avions, les trains, et même la pièce dans laquelle vous êtes. Jean-Baptiste Humann, directeur général France d’HellermanTyton, nous explique le rôle de sa compagnie dans la gestion de ces câbles, et du rôle du plastique dans nos vies.

Passion plastique avec la Fédération de la plasturgie et des composites hands-68918_6401 (Copier)

Présentation d’HellermanTyton, compagnie internationale dont le rôle est de « rendre les câbles heureux ».

Sans plastique, nos voitures seraient plus lourdes et consommeraient plus d’essence. Le plastique est d’ailleurs de plus en plus utilisé dans le secteur automobile : une voiture contient environ 750 pièces aujourd’hui, un chiffre qui pourrait doubler dans 10 ans.

Grâce à de nombreuses avancées technologiques, le plastique permet aujourd’hui de rendre les réservoirs plus performants et les voitures moins polluantes. Cette matière souvent décriée pourrait-elle faire partie d’un cercle vertueux pour l’avenir de la planète ?

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Teddy Follenfant

Scientifique, co-fondateur de l’une des premières Fondations d’entreprises en 1992 puis journaliste Environnement et Développement durable sur BFM, aujourd’hui sur RCF, auteur de plusieurs livres sur le Développement durable avec Interviews des grands Patrons du CAC 40, en collaboration notamment avec Pierre DELAPORTE/Président d’honneur d’EDF.