Economie circulaire :

Comment faire de l’électricité grâce à nos déchets

Ça vous dit une société plus circulaire ? Un rêve qui devient doucement réalité en particulier grâce  à l’usine de méthanisation Amétyst de Montpellier, en pointe pour la transformation par voie biologique de 51% des déchets organiques issus des ordures ménagères de l’agglomération. Résultat, un compost de très bonne qualité ainsi que du biogaz pouvant fournir la consommation électrique annuelle de 25000 habitants. Objectif de ce compost produit : contribuer à la suppression des nitrates dans l’agriculture.

Entretien avec Jean-Louis Chaussade, directeur général de Suez Environnement et Philippe Maillard, directeur général Recyclage et valorisation du groupe.

Installation du compost en Oliveraie
Installation du compost en Oliveraie

Financée à hauteur de 10 millions d’euros par le groupe Suez Environnement, l’usine de méthanisation Amétyst permet à la ville de Montpellier de contribuer au développement de l’économie circulaire tout en assurant un avenir vert à nos ordures ménagères. Jean-Louis Chaussade, directeur général de Suez Environnement.

Comment fonctionne cette usine magique qui transforme nos déchets organiques en un compost d’excellente qualité, substitut idéal aux nitrates employés dans l’agriculture ? Réponse avec Philippe Maillard, directeur général Recyclage et Valorisation chez Suez Environnement.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone