Rentrée :

Comment bien choisir ses fournitures scolaires

Trouver des fournitures écologiques à la rentrée peut devenir un véritable casse-tête. Voici quelques conseils pour vous y retrouver, en ligne ou dans les magasins.

Yolaine de la Bigne, reprend sa place derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin du lundi au vendredi, dans « Un monde plus vert » à 7h52, une chronique rediffusée à 17h27 et à écouter sur notre webradio tous les jours à 9h45, 13h30, 15h45 et 19h45 !

©Clio
©Clio

Ecoutez la chronique de Yolaine de la Bigne : 

Version écrite de la chronique : 

À peine les valises déballées, il faut déjà penser à la traditionnelle liste de fournitures scolaires pour la rentrée. Pas évident de se la jouer écolo devant les cartables et les crayons de couleur !

En effet, pas évident, mais déjà on peut éviter les achats inutiles, première démarche bonne pour la planète et votre portefeuille. On explique aux enfants qu’on n’est pas obligé de tout renouveler, on tri avec lui les affaires de l’an dernier pour récupérer tout ce qui n’a pas ou peu servi. Ce sera une très bonne leçon pour parler avec eux de surconsommation. Le deuxième souci, c’est le peu d’offres de la plupart des magasins, il vaut donc mieux acheter sur Internet où l’on trouve plus de choix. Par exemple, le site « Cartable sain » est très bien fait et vous donne plein de conseils sur les fournitures scolaires.

Il y a un autre souci ! C’est la mode, nos enfants veulent toujours être comme les copains !

Ils piétinent pour avoir le dernier cartable branché à la récré. Si vous allez sur Internet avec eux, vous pourrez peut-être les convaincre de choisir un cartable en chanvre (sur le site Ecoline), en polyester recyclé (Lafuma) ou en coton bio décoré d’animaux rigolos sur inakis.fr. D’une façon générale, aidez-vous avec les labels. L’écolabel européen et la marque NF Environnement sont toujours rassurants.

On nous fait souvent peur avec des produits toxiques, il y en a dans les fournitures scolaires ?

Il ne faut pas tomber dans la paranoïa mais il est vrai que ce ne sont pas de très bons élèves en matière d’écologie. Mieux vaut éviter les crayons de couleur vernis que les petits mâchonnent en classe et préférer les crayons en bois. Achetez plutôt des encres à base d’eau ou d’alcool. Idem pour les colles pleines de solvants qui peuvent être dangereuses si un enfant les renifle, mieux vaut choisir des alternatives à base d’eau ou de végétal. Quant aux correcteurs liquides, tournez-vous plutôt vers les rubans secs et rechargeables tout aussi efficaces.

Existe-t-il aussi des fournitures en matière recyclée ou naturelle ?

Vous trouvez des stylos bille en plastique recyclés, des règles ou des équerres en bois. Pour les cahiers, ceux qui sont certifiés écolabel européen ou NF Environnement, ont une reliure sans spirale ni colle, mais plutôt agrafée ou cousue. Sympa aussi, la calculatrice solaire ! En général, elles sont fabriquées en plastique recyclé et fonctionnent uniquement à l’énergie solaire, si ça vous rassure, certaines ont une pile d’appoint en plus. Quant aux feuilles, celles en papier recyclé sont à privilégier (exemple Forever de Clairefontaine). Enfin, le truc tout bête pour le papier brouillons : récupérer les pages vierges des anciens cahiers de l’année dernière, retourner des feuilles écrites sur un seul côté… Bref, apprendre à économiser la matière et à ne pas jeter tout et n’importe quoi, c’est une très bonne école pour nos enfants !

Cette chronique a été diffusée le mardi 25 août sur Sud Radio.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Victoria Putz

Née dans la petite bourgade tranquille de Saint-Cloud, Victoria a vite aspiré aux voyages. Étudiante en journalisme et disciple de la presse écrite, elle roule sa bosse entre web magazines spirituels, culturels et généralistes. Après avoir passé deux mois à l’hebdomadaire TelQuel dans la très animée Casablanca au Maroc, elle entre à Néoplanète pour assouvir sa soif de culture environnementale.