La CITES, entre protection des animaux et enjeux économiques

Ours blancAu contraire du requin, WWF France ne soutient pas la demande des Etats-Unis et du Japon concernant l’ours blanc, dont on dénombre moins 25 000 individus sur terre. Les deux pays réclament le passage de l’animal en annexe 1, ce qui exclurait tout commerce international de l’espèce, pour le moment rigoureusement réglementé par le Canada (dont 80% de l’espèce se trouve sur son territoire) et l’annexe 2 de la CITES. Stéphane Ringuet défend la position de WWF : d’après l’ONG le problème majeur reste le réchauffement climatique et non le commerce. (2’27)

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2013/02/LE-CAS-OURS-BLANC.mp3|titles=Le cas de l’ours blanc]

 

La conférence se tiendra en Thaïlande, haut lieu du commerce d’ivoire. Le point sur ce trafic est disponible page 4.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Etudiante en dernière année à l’Ecole Supérieure de Journalisme de Paris (ESJ), Marion est une grande passionnée de sport, voyages et découvertes. Après avoir travaillé en tant que reporter pour radio Africa n°1, Chérie Fm et France Bleu 107.1, elle rejoint Néoplanète. Jeune journaliste, Marion pige également pour Les Nouvelles de Versailles.