Quelle époque éthique :

Circulation à Paris : changeons de vitesse

Malgré les critiques et les grincements de dents, Anne Hidalgo poursuit son but : placer l’écologie et la douceur de vivre au cœur de la capitale. De Stockholm à Madrid en passant par Le Cap et même Los Angeles, les maires des grandes villes du monde font preuve des mêmes initiatives.

eiffel-tower-1156146_1280

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin à 6h10 et 7h22 du lundi au vendredi, dans « Quelle époque éthique », une chronique à télécharger :

Version audio :

Version écrite :

La maire de Paris a détaillé les nouvelles mesures qu’elle compte mettre en place quant à la place de la voiture individuelle dans la capitale. Et ce malgré de féroces critiques.

Anne Hidalgo veut diviser par deux le nombre de voitures individuelles polluantes circulant dans Paris. Son objectif est clair : reconquête de l’espace public au profit des piétons et des cyclistes. Une belle intention pas très populaire qui demande du courage. L’annonce de la piétonisation des 3.3 km de voies sur berge rive droite avait déjà enflammé les esprits ; on ne compte plus les réactions sur les réseaux sociaux, les pétitions ni les protestations. Car la mesure est en effet très compliquée à vivre pour les habitants des banlieues venant travailler dans la capitale par exemple. Mais Anne Hidalgo répond que la priorité est « l’urgence environnementale » et le problème sanitaire des particules fines. Elle a annoncé la création d’un tram-bus électrique sur les quais, la fermeture d’une portion de ces mêmes quais et la création d’une piste cyclable rue de Rivoli.

Des changements qui font grincer des dents parce qu’ils bouleversent nos habitudes, ça se passe comment dans les autres capitales dans le monde ?

Le 30 novembre dernier, le sommet C40-Cities à Mexico a réuni les maires de 83 villes pour accélérer cette difficile mais indispensable mutation écologique. Ces grandes cités représentent environ 600 millions d’habitants et 25% du PIB mondial et sont responsables de 70% des émissions de gaz à effet de serre. Elles prennent le problème très au sérieux : Madrid veut devenir une ville verte, le Cap adopte des bus électriques et proposent des aides pour améliorer le chauffage dans les habitations, Stockholm entreprend de se débarrasser des combustibles fossiles d’ici à 2040, Los Angeles est la 1ère ville d’Amérique à utiliser les éclairages publics LED, etc…

Anne Hidalgo a d’ailleurs été nommée présidente de C40-Cities pour 3 ans

Et elle a signé le manifeste Women4Climate qui soutient toutes les femmes du monde qui travaillent sur des politiques locales pour le climat : Madame la maire est manifestement décidée à bouger les choses et, malgré les difficultés, parions que dans quelques années, tout le monde s’en félicitera !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.