Quelle époque éthique !

Chanvre, un marché encore fumeux

En France, comme ailleurs, la culture du chanvre a bien failli succomber à la lutte contre la marijuana ! Retour sur cette plante aux multiples bienfaits qui revient en force dans nos campagnes. En toute légalité !

drugs-1928926_1280

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin à 6h10 et 7h22 du lundi au vendredi, dans « Quelle époque éthique », une chronique à télécharger :

Version audio :

Version écrite, collaboration Nathalie Cayzac :

C’est une plante millénaire qui a connu son heure de gloire pour tomber ensuite dans l’oubli total : le chanvre reprend aujourd’hui place dans nos campagnes et on a toutes les raisons de s’en réjouir.

En France, au milieu du XIXè siècle on comptait 176 000 ha de chanvre cultivé… Au milieu des années 60 on était tombé à 600 ha seulement ! Car le chanvre est la plante du cannabis et il ne faisait pas bon être associé à un psychotrope dans les années 50 et 60 ! D’autant que c’était l’apogée du coton mais aussi de nouvelles fibres synthétiques. Rappelons qu’il existe deux types de chanvre : le chanvre industriel ou cannabis sativa et le chanvre à drogue ou cannabis indica, la différence c’est leur teneur en THC le tétrahydrocannabinol, l’élément psychotrope de la marijuana qui vous fait voir des éléphants roses. Le THC du chanvre industriel est réduit à 0.2%, donc aucun danger, ce n’est pas de la drogue, tout est sous le contrôle du CCPSC, la Coopérative Centrale des Producteurs de Semences de Chanvre situé dans le Maine et Loire. Elle fournit les graines et on n’a pas le droit de les ressemer soi-même, donc c’est sérieux !

Donc maintenant que l’on a rassuré les bien-pensants, revenons au chanvre, son avenir est-il rose aussi ?

La France est aujourd’hui le leader européen de production de chanvre avec 50 000 t/an, (quand l’Europe toute entière n’affiche que 100 000t/an). Il faut produire du chanvre, il demande : très peu d’entretien et quasiment pas d’irrigation, il est facilement cultivable sans OGM ni pesticides, son cycle de vie est de 4 à 5 mois c’est donc un rendement rapide et intéressant. Et puis tout est bon dans le chanvre : ses graines, dont on fait de l’huile à teneur équilibrée en oméga 3 et 6, sa tige dont on fait des fibres pour les textiles, papiers, laine (bien plus écolo que la laine de verre). On en fait même du béton en le mélangeant avec de la chaux ! Il sert à fabriquer des pièces plastique, comme pour les chaussures en plastique recyclable Plasticana. Plasticana respecte la législation européenne sur le taux de THC, ce qui fait que nos « shoes » ne pourront pas nous rendre « stone » !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone