Quelle époque éthique !

Ça suffit le gâchis !

A l’occasion de la semaine européenne de la réduction des déchets, le Ministère de l’Environnement et l’ADEME ont relancé la semaine dernière leur campagne nationale de mobilisation avec pour mot d’ordre « ça suffit le gâchis ».

carnet-malin-liste

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin à 6h10 et 7h22 du lundi au vendredi, dans « Quelle époque éthique », une chronique à télécharger :

Version audio :

Version écrite :

10 millions de tonnes d’aliments rien qu’en France sont jetés chaque année ! Facile d’accuser les autres ! L’ADEME a choisi de nous impliquer tous avec un discours concret : « contre le gaspillage, chacun a un rôle à jouer ». Comment ? En changeant nos habitudes ! 3 spots TV sont diffusés jusqu’à dimanche avec tous ces trucs simples que nous connaissons tous mais qu’il faut encore rappeler : faire ses courses avec une liste et s’y tenir  pour ne pas acheter l’inutile, acheter la juste quantité de produit, si vous êtes gourmands faites vos courses le ventre plein, etc

Cette campagne propose aussi sur le site çasuffitlegachis des exemples concrets pour les entreprises.

Car elles doivent aussi changer leurs pratiques comme ce restaurant de Regina, en Guyane qui propose des assiettes facturées au poids à ses clients ! Le concept vient du Brésil où il fait un tabac. Quant aux magasins d’alimentation, ils représentent selon l’ADEME 14% du gaspillage. Une opération a donc été menée auprès de 10 magasins tests représentant des gros distributeurs Carrefour, Intermarché, Système U, Leclerc et Auchan. Ces magasins volontaires ont identifié des actions simples et efficaces : nommer un membre de l’équipe « responsable anti gaspi », diminuer le nombre de références, mettre en place une zone isolée pour les produits en promotion car proche de la date limite de consommation, organiser la vente assistée des fruits et légumes pour éviter la manipulation répétée par les clients… Les résultats sont sans appel : 22% du gaspillage alimentaire évité pour l’ensemble des magasins tests, soit 70 000 euros d’économie en moyenne par magasin sur un an. Si le scandale éthique de ce gâchis n’émeut pas assez, l’argent gagné sera certainement un argument qu’on va écouter !


LECLERC VANNES – Ça suffit le gâchis par ADEME

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.