Méditation :

24h à l’unisson pour sauver la planète

Ce week-end est une invitation mondiale à méditer tous ensemble. Quelque soit la religion nous sommes conviés à nous recueillir autour d’une seule et même cause : notre mère nourricière, la planète Terre. 24h consacrées dans le monde entier à se recentrer sur notre rapport à elle.

Meditation_(6225530793)

Yolaine de la Bigne reprend sa place derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin du lundi au vendredi, dans « Un monde plus vert », une chronique rediffusée à 17h27 et à écouter sur notre webradio tous les jours à 9h45, 13h30, 15h45 et 19h45 ! 

Ecoutez la chronique de Yolaine de la Bigne :

Version écrite de la chronique:

Une fois n’est pas coutume, vous nous parlez aujourd’hui de spiritualité…

Nous sommes pourtant au coeur du sujet ! Car on parle d’écologie, de biodiversité, d’économie verte etc… mais au fond la véritable question du Climat, de la planète en péril et de notre futur est une question éminemment spirituelle : qui suis-je ? Que dois-je faire sur cette terre ? Puis-je continuer moi, riche du nord, à consommer quand ceux du sud subissent mes pollutions ? Que vais-je laisser à mes enfants ? Cette Terre m’appartient-elle au point d’en faire ce que je veux ? Quel respect dois-je avoir vis-à-vis des autres habitants de la planète, humains et animaux etc… Au point que le sujet intéresse de plus en plus les religieux, on a beaucoup parlé de l’Encyclique du Pape qui l’aborde sans langue de bois, et avant-hier, le Conseil Français du Culte Musulman a organisé une conférence de presse sur la Déclaration Musulmane pour le Climat. Enfin, dimanche au Grand Rex à Paris se déroule les 24h de méditation pour la terre

On va méditer pendant 24h ?

24 chefs spirituels ou penseurs vont méditer dans le monde entier, en réunissant leurs communautés, pour la sauvegarde de notre planète. On attend par exemple une intervention filmée du Dalaï Lama et on verra Eric Jullien, le fondateur de l’association Tchendukua, avec trois chefs indiens Kogis, représentant les derniers héritiers des Tayronas, l’une des plus grandes civilisations pré-colombiennes. On va y voir aussi des personnalités étonnantes comme Leina Sato qui parle avec les dauphins, elle présentera un film sur sa méditation avec les dauphins dans le Pacifique.

On sort du cadre religieux !

C’est l’intérêt de cette manifestation : regrouper toutes les spiritualités, religieuses ou laïques. On verra aussi Valériane Bernard pour une méditation avec la communauté du Mont Abu dans le Rajasthan (Inde), le Cheikh Bentounès, le guide spirituel de la confrérie soufie Alawiyya, le Grand Rabbin Marc Raphael Guedj, Véra Sazhina, l’une des plus grandes chamanes sibériennes ou encore le Vénérable Seongdam Sunim, grand maître spirituel boudhiste Coréen qui chantera le Jitsori, un chant traditionnel coréen du 8ème siècle. Car toutes ces méditations seront accompagnées par des musiciens, bref une manifestation étonnante avant la COP 21, où par contre, il ne s’agira pas de méditer mais de décider, que tous les dieux nous exaucent !

Cette chronique a été diffusée le 30 octobre sur Sud Radio en partenariat avec ENGIE acteur de la transition énergétique. 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.