Les plantes aussi ont un sacré caractère !

phfran-dep-099-011_A5 crédit phovoirLes plantes ont chacune leurs caractéristiques et leur mode de vie préféré,  comme les humains !

Les-plantes-elles-aussi-font-la-fete-

 

 

Version écrite de la chronique

Il y a des solitaires, comme le palmier, par exemple, qui préfèrent être seuls dans leur coin. Ils émettent la juglone, une substance qui exclue la germination de bon nombre de graines. Et qui ralentit la croissance de plantes qui risqueraient de lui faire de l’ombre, pas bête ! A l’inverse, il existe des orgueilleux, comme les érables, qui adorent se montrer ! Ils s’élèvent au-dessus des autres et ne se gênent pas pour prendre toute la place au sol quitte à priver leurs voisins de lumière …

On imagine toutes les luttes de pouvoir ! Y a-t-il des plantes plus rigolotes ?

Les acrobates, des familles d’Orchidaceae des forêts tropicales par exemple regorgent d’astuces pour s’accrocher aux branches et se nourrir la tête en l’air. Mais le plus drôle est qu’elles ont des animaux de compagnie, des insectes et des batraciens pour leur éviter de souffrir de la solitude ! Il y a aussi les bavardes qui papotent sans cesse entre elles. Elles s’y prennent de façon chimique en émettant des sons qui ressemblent à des cliquetis, inaudibles à l’oreille humaine. Grâce à leurs discussions, celles qui ne peuvent pas se sentir, comme le piment et le fenouil, peuvent s’éviter !

Cela permet-il aussi aux plantes qui s’aiment bien de faire la fête ensemble ?

Surtout quand on étudie les plantes mélomanes qui réagissent aux ondes musicales ! Chacune a sa façon de s’exprimer face à la musique. Certaines vont se détendre, d’autres vont s’allonger ou se recroqueviller. Quelques-unes d’entre elles sont sensibles à certains rythmes extrêmement vifs et peuvent se mettre à danser. C’est le cas des desmodium gyrans qui agitent leurs feuilles pour se trémousser. Et oui, les plantes aussi savent faire la fête !

La chronique « Environnement » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mardi 21 janvier 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.