Recyclage des piles : chouette, les Français s’y mettent!

phlife-quo-091-023_A5Elles alimentent les jouets, les réveils ou les montres : ce sont les piles bien sûr, qu’il faut recycler. Or les français ne sont pas mauvais à ce petit jeu.

 

Les-Francais-bons-recycleurs-de-piles-

 

 

 

Version écrite de la chronique

L’enjeu est important puisqu’on en vend 1.2 milliards par an, en France! Ce qui fait, si les piles de ma calculette fonctionnent bien… 16 piles ou batteries rechargeables par français; cocorico! et brrravoo!! Les Français  » prennent leurs piles en mains  » et 78% de la population déclare les trier contre 24% seulement en 1998, selon une étude de TNS-Sofres.
A l’époque, on jetait les piles n’importe où, or une pile s’altère rapidement, par oxydation, et des métaux lourds, comme le mercure, s’en échappent et se mêlent aux eaux usées, pénètrent le sol puis les nappes phréatiques ce qui finit par empoisonner l’homme chez qui cela provoque des troubles intestinaux, de l’audition, de la vue, du système nerveux… Les progrès de ce recyclage sont donc une excellente nouvelle ! L’organisme qui en est chargé, COREPILE, en recycle chaque année 60 000 tonnes, ce qui fait d’après les calculs du Parisien,  l’équivalent du poids de six tours Eiffel !

Que fait-on fait-on de six tours Eiffel… de piles ?

On récupère les métaux qui composent ces piles. Par exemple, 33% de zinc et 24% d’acier issus des piles alcalines sont recyclés puis vendus aux fabricants de gouttières ou de toitures pour le zinc, à l’industrie automobile et aux fabricants de fourchettes, couteaux et autres cuillères pour l’acier. Quant aux métaux précieux et au plomb, au nickel, au cadmium issus des piles rechargeables en fin de vie, on va s’en servir pour fabriquer… de nouvelles batteries tout simplement ! Non seulement cela participe d’une écologie responsable mais cela fait quand même une économie de 7 000 tonnes annuelles… Ce qui, au prix des différents métaux précieux ou moins précieux sur les marchés mondiaux, est loin d’être négligeable. Réjouissons-nous, côté pile, les français ne perdent pas la face!

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mardi 10  septembre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.