Une pile de pacemaker qui tient le rythme

ECG_heart - google imagesLes français jouent depuis longtemps un rôle majeur dans le développement de la médecine, et ils viennent de mettre au point une innovation pour les cœurs artificiels

Mouve Radio web

Version écrite de la chronique, en collaboration avec Eddy Delcher

Il s’agit d’un pacemaker dont la pile se recharge toute seule. Les chercheurs Philippe Cinquin et Serge Cosnie, ont développé à l’université Joseph Fourier de Grenoble cette bio-pile qui va changer la vie de nombreuses personnes, ce qui leur a d’ailleurs valu d’être nominés pour le Prix de l’Inventeur Européen 2014. Il faut savoir que la durée de vie qu’une pile de pacemaker est de huit ans, après quoi le patient doit subir une intervention chirurgicale pour la remplacer. Avec cette nouvelle technique, plus besoin d’opération puisque la pile puisera son énergie carrément dans notre corps.

Dans notre corps ? Mais comment ça marche ?

Les bio-piles sont des piles à combustibles, comme celles qui marchent à l’hydrogène, sauf que celles-ci utilisent des matières organiques pour produire de l’électricité. Dans le cas du pacemaker, c’est le glucose présent dans le sang qui fait office de carburante et qui va être transformé en énergie… c’est révolutionnaire ! Les chercheurs avaient en 2012 déjà réussi à implanter cette pile dans l’abdomen d’un rat et espèrent pouvoir l’utiliser sur des humains dans les trois prochaines années.

Et cela donc changera la vie de nombreuses personnes

Car cela concerne ceux qui ont un pacemaker mais aussi toutes les personnes ayant d’autres implants et des appareils artificiels qui nécessitent une alimentation électrique, donc un marché énorme ! Encore plus étonnant : même nos ordinateurs et nos téléphones pourraient un jour marcher au sucre ! Bientôt, nous n’aurons plus besoin de trouver une prise électrique quand notre smartphone fait la tête. Il suffira de lui donner un peu de sucre pour qu’il reparte. Un peu comme un humain, quoi !

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée jeudi 26  juin 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Quelle Époque Éthique », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.