Interview :

Pharrell Williams : l’avenir Happy passera par les femmes

C’est l’un des chanteurs, compositeurs, producteurs, créateurs et activistes les plus influents dans le monde. L’une des stars afro-américaines les plus médiatisées et les plus suivies sur les réseaux sociaux. Il s’appelle Pharrell Williams et si son nom ne vous dit rien c’est que vous devez vivre dans une grotte ou sur une autre planète ! Rassurez-vous le monsieur ne vous a pas attendu pour créer le buzz. Ses titres « Get Lucky », « Happy », fonctionnent toujours à plein tube. Chapeau bas l’artiste. Surtout quand il nous explique que la préservation de la planète passera par les femmes ! Franck Rousseau

Singer-songwriter-producer Pharrell Williams will perform his Oscar®-nominated song “Happy” at the Oscars®, show producers Craig Zadan and Neil Meron announced today. The Oscars, hosted by Ellen DeGeneres, will air on Sunday, March 2, live on ABC.
Photo: Magnus Sundholm for the HFPA.

Hello Pharrell. Vous venez de produire et de signer une partie de la B.O des « Figures de l’ombre », un film qui revient sur l’histoire méconnue, mais authentique de trois mathématiciennes de la NASA qui ont fait tomber les barrières raciales et de genre dans les années 60 aux États-Unis. 

On le voit très bien dans ce film signé Théodore Melfi  ces  ingénieurs afro-américaines doivent parcourir 30 à 45 minutes – aller/retour – dès qu’elles veulent se rendre aux toilettes. Cette scène n’a pas un truc que les scénaristes ont inventé. Cela se passait vraiment comme ça dans les locaux de la Nasa durant les sixties. Les femmes et les hommes de couleurs avaient des toilettes séparées. Il était formellement interdit en effet pour elles et pour eux d’aller faire leur besoin dans les WC des Blancs !

Vous avez dit récemment à propos des femmes en général : « J’admire leur courage, leur capacité à s’assumer et à exercer plusieurs choses à la fois. Elles travaillent à la maison et en dehors de la maison. Elles s’occupent enfin de leur famille sans jamais démériter. Et puis sans elles, nous ne serions pas là aujourd’hui car ce sont elles qui nous donnent la vie ! Et bien souvent qui nous élèvent ! Je trouve que nos institutions, nos gouvernements, nos entreprises manquent cruellement de femmes. Il y a un vrai déséquilibre. ». J’adhère 100 % avec vous. En attendant,  vous êtes-là assis devant nous avec une tenue toute verte et un drôle de bonnet sur lequel il est brodé le mot “Flea” comme “Flea Market”. Ce qui signifie en français « Marché aux Puces ». Est-ce qu’il faut comprendre que vous n’achetez que des vêtements déjà portés ou bien s’agit-il d’une marque éco-friendly ne vendant que des produits recyclés ?  Et puisque l’on parle de la planète. Pensez-vous qu’il y a des raisons d’être heureux, « be happy » pour reprendre le titre d’une de vos chansons ? Notamment quand on voit comment l’humanité la traite ?

Eh bien, il s’agit de la marque Cactus Plan Flea Market et concernant cette question, je vous invite à leur poser. Concernant la planète maintenant, je pense que nous avons beaucoup de travail à faire. Vous savez, il n’est pas difficile de sortir dehors et de trouver beaucoup de choses négatives. Le négativisme est partout. Il nous entoure. Il vous suffit de surfer sur le net pour vous rendre compte qu’il y a plein de choses qui ne cherchent qu’à nous diviser. Vous n’avez pas besoin de creuser beaucoup. Pour autant, tout n’est pas sombre sur cette planète, nous menons aussi des actions très cool comme nourrir d’autres nations ou envoyer de l’aide quand les gens souffrent de la guerre.

Photo: Magnus Sundholm for the HFPA.
Photo: Magnus Sundholm for the HFPA.

Nous pouvons également nous mettre à rêver quand Elon Musk nous explique qu’il ambitionne d’envoyer un jour des gens sur Mars ou quand on regarde cette communauté qui, au sein de la station orbitale, vit dans l’espace. Certes, lorsqu’on voit de tels écarts, de tels disparités on ne peut que constater que le monde n’est-pas à l’équilibre. Pourtant, je crois que nous y arrivons. Ce film d’ailleurs est l’occasion de continuer à encourager tout le monde à progresser. Je ne sais pas si nous pourrons changer l’esprit des gens plus âgés. Je les aime et j’apprécie beaucoup d’entre eux. Par contre, ceux qui sont laissés enfermer dans le négativisme, cela fait me blesse et du coup je ne sais pas si nous pourrons leur faire changer d’avis ! Ce que je sais, c’est que ce film fonctionnera réellement sur les jeunes esprits. Ce film les instruira. Ils vont grandir et ils obtiendront, je l’espère des jobs qui leur permettront d’avoir une telle influence politique que nous serons capables de rendre ce monde meilleur ! Je suis enthousiaste à ce sujet et je pense que ce film souligne une fois de plus l’importance des femmes sur cette planète.  Il démontre que les femmes peuvent faire tellement quand vous les sortez de leurs chemins balisés et leur donner l’espace nécessaire. Un espace qui puisse leur permettre de s’exprimer et de prouver de quoi elles sont capables ! C’est très encourageant pour moi. C’est le siècle des femmes et il est temps qu’elle jouent un rôle plus important dans notre société. Ces derniers siècles qui a pris des décisions folles, qui a déclenché des guerres ? Je suis un homme, je suis heureux d’en être un, mais vous savez quoi, il est temps que les femmes aient une chance de prendre des décisions de plus importantes. Je sais que certaines personnes ne vont apprécier ce que je viens de dire !

Vous pensez que les femmes sont aussi plus douées pour les questions environnementales?

Oui ! D’ailleurs ne dit-on pas Mère Nature ? (rires)

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Frank ROUSSEAU, grand reporter et pur produit de la mondialisation ! Elevé en partie en Afrique, au Canada, en Nouvelle Calédonie. Eduqué en France puis dans les Universités américaines, il se passionne ensuite pour l’histoire de l’art et celles de civilisations avant d’intégrer le Figaro Quotidien. Journaliste freelance, il partage désormais son temps entre l’oligopole de Los Angeles et un petit village des Yvelines…