Pétition : Raoni contre le barrage de Belo Monte

La Coupe du monde de football 2014 et les JO 2016 responsables d’une catastrophe écologique ? C’est ce que dénonce le chef indien Raoni en lançant une pétition internationale visant à stopper la construction des barrages hydroélectriques de Belo Monte, au Brésil.

« Il faudra que la Présidente Dilma me tue face au Palais du Planalto. Là, seulement, vous pourrez construire le barrage de Belo Monte, s’exclame Raoni sur son site Internet officiel. Tant que je vivrai, je continuerai à me battre contre cette construction. »

A environ 75 ans, le chef des Indiens Kapayos d’Amazonie ne faiblit pas. Il entend bien se battre jusqu’au bout pour empêcher la construction de ce barrage, catastrophe écologique, sur une zone indigène légalement protégée. L’ONG Survival considère ainsi que neuf millions d’hectares de forêt seront affectés.

Pourquoi mener ce projet à terme alors que des solutions alternatives existent ? Pour apporter la preuve du rayonnement économique et de l’autonomie énergétique du Brésil. Voyant les échéances de la Coupe du monde de football en 2014 et des JO en 2016 approcher, le pays a décidé d’accélérer les procédures de validation, faisant adopter le projet, le 1er juin dernier, par l’Institut brésilien de l’environnement (Ibama).

Au Brésil, les gouvernements des présidents Lula Da Silva et Dilma Rousseff ont bafoué à plusieurs reprises la Constitution brésilienne et la Déclaration sur les droits des peuples autochtones des Nations Unies qui stipulent notamment que tout projet ayant un impact sur des territoires indigènes doit s’établir en concertation avec les populations locales.

Lassé des tentatives de négociations vaines, le chef Raoni, appuyé du réalisateur James Cameron, en appelle au soutien international. Signée par de grands chefs Kayapos ayant apposé leur empreinte digitale, faute de savoir écrire, la pétition compte déjà plus de 50 000 signatures, notamment celles de Cali, Vincent Cassel, Nicolas Hulot, Jacques Weber, Hugues Aufray et bien d’autres.

Vous souhaitez agir ? Connectez- vous sur http://raoni.fr/signature-petition-1.php et ajoutez votre signature !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone