La bière pure se fait mousser

Qui de mieux que le Prince Luitpold de Bavière dont les ancêtres ont créé les premières brasseries à Munich pour nous parler de la traditionnelle bière bavaroise, « la plus pure au monde » ? Le rendez-vous est pris dans son château de Kaltenberg, avec notre envoyée spéciale en Bavière Alexandra Drieghe, pour un menu royal de dégustation de bières.

chateaukaltenberg

L’Allemagne est l’un des plus gros brasseurs au monde. Mais avec 80% de la production nationale, la Bavière est le vrai royaume de la bière. Une tradition qui ne date pas d’hier, puisque la Loi de Pureté fêtera ses 500 ans l’année prochaine. Dans son château de Kaltenberg, notre Prince perpétue la tradition. Pour lui, pas question de changer quoi que ce soit : une bière traditionnelle de Bavière doit se composer uniquement de houbloingredientsbieren, d’orge, de malte et d’eau. Cette loi officielle a été promulguée par son ancêtre Guillaume IV dans un souci de sécurité alimentaire. En effet, la bière constituait 50% de l’alimentation de l’époque et les intoxications provoquées par l’ajout d’herbes toxiques arrivaient régulièrement. Cette loi a donc sûrement permis à des centaines de personnes de rester en vie !

La bière se déguste comme le vin

Non, une bière n’est pas destinée qu’à accompagner les cacahuètes à l’heure de l’apéro ! Comme pour le vin, elle se déguste avec différents mets. Mais contrairement à ce dernier, la bière goûtée ne se recrache jamais… ou du moins, pas en Bavière.

Les bières de Kaltenberg suivent ce principe, et le Prince nous a donc offert un repas royal, harmonisant bières et plats. Autant dire qu’on comprend très vite pourquoi les Bavarois sont bien en chair :dunkelbiere

  • Pils pour l’apéritif, avec bretzel traditionnel et obatzda : « bière bio de Kaltenberg »

  • Blanche avec soupe de laitue et bruschetta de tomates : la König Ludwig Weissbier

  • « Blanche-rousse » avec une poêlé de légumes glacés : la König Ludwig Dunkel

  • « Blanche-brune » avec un risotto au champignon : la König Ludwig Ritterbock

D’où viennent les arômes ?

Ces bières sont généralement légères, mais les arômes sont assez présents, surtout chez la Dunkel : très sombre avec une jolie mousse aérienne, elle est amère avec un petit goût caramélisé. Evidemment, toutes ces bières respectent la Loi de Pureté. Alors pourquoi n’ont-elles pas toutes le même goût ? CUVETout se joue avec le houblon et la fermentation. Chaque type de houblon propose un arôme différent avec une certaine amertume. Celle-ci est induite par le type de fermentation (basse, haute, spontanée ou mixte), c’est à dire l’étape pendant laquelle les levures transforment les sucres présents en alcool et en CO2. Une fermentation basse créée une bière moins fruitée et moins alcoolisée qu’une fermentation haute, qui propose quant à elle une bière avec plus d’arômes. Par ailleurs, la bière rouge est produite à partir d’une fermentation mixte, soit une fermentation haute associée à une fermentation spontanée (sans ajout de levures).

20150616_160832
Prince Luitpold de Bavière en selfie avec Alexandra Drieghe

D’après le Prince, la bière blanche est très appréciée le matin ou après le sport. Il nous confit même en boire une tous les jours, nous assurant des effets bénéfiques sur la santé…

Tout cela méritait bien un petit selfie avec mon nouvel ami, le Prince Luitpold de Bavière !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Passionnée par le cinéma documentaire et l'environnement, Alexandra a choisi le journalisme par vocation. En grande optimiste et végétarienne convaincue, elle espère un avenir meilleur pour le monde. Chaque petite voix compte... la sienne aidera peut-être à améliorer les choses en donnant les informations nécessaires à la réflexion !