Recette :

Comment petit-déjeuner sans lait ?

En pleine enquête sur la filière laitière en France, nous nous sommes rendu compte que la consommation des produits laitiers relevait beaucoup d’une habitude, et tout particulièrement le matin. Alors voici quelques idées tirées du livre « Cuisiner sans lait! » de Marie Chioca aux Editions Terre Vivante, pour vous montrer que préparer un bon petit-déjeuner sans lait ne s’avère pas si compliqué sur cela !

© Marie Chioca
© Marie Chioca

Du porridge crémeux aux graines de chia préparé en cinq minutes, pour faire le plein de calcium sans une goutte de lait animal !

Les graines de chia (prononcez « kia »), sont des « super aliments » 5 à 6 fois plus riches en calcium que le lait et pleines d’omega-3, de fibres solubles, de protéines, de potassium et de magnésium ! Elles ont également un effet coupe-faim qui permet de passer la matinée sans creux à l’estomac. Elles permettent d’obtenir sans cuisson une texture très crémeuse et légèrement gélatineuse, relevée de toutes petites pépites croustillantes (évoquant la texture des fines graines de fraise) et qui enchantera les amateurs de porridge…

Pour 1 personne :

– 1 c. à soupe rase de sirop d’agave, ou 1 c. à soupe légèrement bombée de miel d’acacia

©Cuisiner sans lait !
© Marie Chioca

– 25 cl de lait de soja-vanille (ou 25 cl de bon lait d’amande + 1 c. à café d’extrait de vanille liquide)

– 25 g de graines de chia

– 100 g de fruits frais au choix

Etapes : Le mieux est de le préparer la veille, mais si vous n’avez pas eu le temps, celui-ci peut se faire le matin même, à condition d’attendre une dizaine de minutes pour le temps de prise.

• La veille au soir, mélanger le sirop d’agave ou le miel avec le lait, puis fouetter en tourbillon et verser les graines de chia en pluie.

• Fouetter quelques secondes encore, puis laisser reposer un peu (environ 10 minutes) sur un plan de travail bien en vue, afin de penser à donner un coup de fouet de temps en temps, en passant devant le bol. Cette étape est facultative, mais permet de s’assurer que les graines ne s’agglutineront pas au fond du bol.

• Couper les fruits en morceaux, puis verser le tout dans un bol ou un bocal, en alternant les fruits avec la crème de chia. Mettre au frais jusqu’au petit déjeuner.

Des pancakes plus moelleux que jamais ! 

On peut tout à fait réaliser des pancakes « du tonnerre » sans beurre ni lait… Démonstration avec cette recette qui embaumera toute la maison à l’heure du petit déjeuner, et mettra tout le monde de bonne humeur !

Pour 12 à 16 pancakes (soit 4 personnes) :

  • 1 sachet de levure de boulanger déshydratée (ou un sachet de levure chimique pour plus de rapidité)
  • 30 cl d’eau tiède
  • 150 g de son d’avoine
  • 150 g de farine de grand épeautre T110 ou T130
  •  Une bonne pincée de sel fin
  • 2 c. à soupe rase de sucre de coco, ou de sucre de canne complet
  •  4 œufs
  • Huile d’olive pour la cuisson
©Cuisiner sans lait !
© Marie Chioca

Etapes :

• La veille, ou du moins 8 à 12 heures avant, délayer la levure dans l’eau tiède (pas plus de 40 °C, pour ne pas « tuer » les levures) ; sinon, la recette peut se faire directement avec un sachet de levure chimique.

• Mélanger dans un petit saladier le son d’avoine, la farine, le sel et le sucre. Faire un puits, ajouter les œufs et la levure délayée, bien mélanger avec un fouet.

• Couvrir d’une assiette et « oublier » au frais toute la nuit. La pâte va lever, beaucoup plus doucement qu’une pâte à pain ou à brioche, et gagnera en arôme.

• Le lendemain matin, mélanger délicatement la pâte avec trois ou quatre coups de cuillère, sans trop insister, juste pour s’assurer que le fond ne soit pas plus liquide que le dessus (ça arrive parfois, en fonction des qualités de son d’avoine).

• Faire chau er une poêle, si possible en tôle de fer noire, en émail ou en céramique (plutôt qu’en inox), avec un peu d’huile d’olive (sans la faire fumer).

• Verser des grosses cuillerées à soupe de pâte en laissant un petit espace entre chaque pour que les pancakes ne se collent pas entre eux en s’étalant, puis poser un couvercle et baisser le feu. Les pancakes doivent être saisis dans une poêle très chaude, puis continuer à cuire quelques instants couverts à feu très doux pour avoir le temps de bien lever. Dès que le dessus est « précuit » (quand la pâte n’est plus crue, brillante et coulante, mais bien mate, « figée », et que les petites bulles sont devenues des petits trous), les retourner avec une spatule et ne laisser cuire que 30 secondes de l’autre côté. • Remettre toujours un peu d’huile dans la poêle entre chaque fournée, car la pâte ne contient aucune matière grasse et sans cela les pancakes manqueraient de moelleux. En revanche, inutile d’ajouter de l’huile en les retournant pour les faire cuire de l’autre côté.

… Et encore plus de recettes dans le livre ! Régalez-vous !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Passionnée par le cinéma documentaire et l'environnement, Alexandra a choisi le journalisme par vocation. En grande optimiste et végétarienne convaincue, elle espère un avenir meilleur pour le monde. Chaque petite voix compte... la sienne aidera peut-être à améliorer les choses en donnant les informations nécessaires à la réflexion !