En permaculture : no intrants !

Micro FermeC’est un très joli projet qui vient de se lancer en Touraine : une micro-ferme en permaculture… qui servira de référence à, peut-être, d’autres petites exploitations du même type. Explications.

Une-micro-ferme-de-1000m2-

 

 

 

Version écrite de la chronique, collaboration: Nathalie Cayzac

Une micro-ferme, on s’en doute, c’est une petite ferme concentrée sur un espace restreint qui ne dépasse pas les 1000 m2 d’exploitation ; et puis permaculture, cela veut dire simplement que l’on va reproduire des écosystèmes naturels et équilibrés : pas d’intrants comprenez engrais chimiques ou autres pesticides. En permaculture, ce sont les animaux, les insectes et les vers qui, par effet de synergie servent les plantations.

Un concept modernisé de la ferme de nos grands-parents

Ce projet a été mis en place il y a une semaine en Touraine, dans le domaine de la Bourdaisière. Un projet intéressant parce qu’il veut devenir un lieu de référence en matière de bonnes pratiques agricoles ; son atout : un ingénieur Maxime de Rostolan qui accepte de servir de «cobaye »; il va suivre une formation, créer sa micro-ferme et être suivi pendant 3 ans par des experts chargés d’analyser et de valider les résultats de l’expérience. Cette initiative, mise en place par l’association Fermes d’avenir, sera suivie sur une plateforme participative sur Internet afin de donner conseils et infos à tous ceux qui seraient intéressés par ce genre de projet.

Le but: multiplier ces micro-fermes ?

L’idée est de prouver qu’une agriculture saine est possible et que l’on n’est pas obligé d’étouffer la terre avec des produits chimiques soi-disant plus rentables. Mais aussi que cette agriculture responsable peut générer de l’emploi. D’ailleurs cette future ferme a aussi un but pédagogique : attirer des stagiaires des lycées pro et écoles agronomiques : ils y apprendront la traction animale, ou la fabrication d’éoliennes en bois, et puis bien sûr accueillir les plus petits pour qu’il redécouvrent les joies de la ferme que nous avons tous tant aimé lorsque nous étions enfants, n’est-ce pas ?

La chronique « Environnement » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce vendredi 18 octobre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.