Paul Watson : une extradition vers le Costa Rica ?

Le président de l’ONG Sea Sheperd Paul Watson, arrêté le 12 mai en Allemagne, est aujourd’hui libéré sous caution. En 2002, il avait réussi, avec son équipe, à immobiliser le bateau de pêche Le Varader qui capturait des requins et coupait leurs ailerons. Le mandat d’arrêt contre Paul Watson, qui avait été émis par San José (capitale du Costa Rica) en octobre 2011, a conduit à son arrestation.

A l’heure actuelle, la Haute Cour Régionale de Francfort envisage son extradition vers le Costa Rica. La Sea Sheperd est consternée par cette extradition « à motif politique ».

 

 

 

« La mafia Taïwanaise bien établie au Costa Rica menace depuis longtemps la vie du Capitaine Watson en raison de ses campagnes activistes contre la pêche illégale aux ailerons de requins  qui génère des centaines de millions de dollars par an et qui constitue une activité aussi lucrative que le trafic de drogue. » Voilà les motifs qui, selon la Sea Sheperd, justifient la non-extradition de leur président au Costa Rica, lieu où « il ne recevra pas un procès équitable et où il risque de ne pas survivre en prison. »

L’arrestation de Paul Watson, « pirate » écologiste connu pour ses positions radicales et ses actions chocs contre les baleiniers, ne cesse de mobiliser. Aujourd’hui, le militant est libéré sous caution suite à une décision de la Haute Cour Régionale de Justice, le temps que les documents fournis par le Costa Rica -sur ce que la Sea Sheperd qualifie d’« accusations grotesques »- soient examinés.

L’association « en appelle à tous ses supporters en Allemagne et dans le reste du monde à continuer d’écrire et de téléphoner à la Ministre Fédérale de la justice Sabine Leutheusser-Schnarrenberger et au Ministre des Affaires Etrangères Dr. Guido Westerwelle pour leur exprimer leur  inquiétude sur cette extradition politique qui reviendrait à condamner le Capitaine Watson a être assassiné dans une prison Costa Ricaine. »

Ce soir, un grand diner sera organisé sur la plage du Martinez à Cannes pour mobiliser ses supporters, comme l’actrice Michelle Rodriguez.

Affaire à suivre…

Pour accéder aux adresses et numéros de téléphone des ministères  concernés, veuillez cliquer sur le lien indiqué sur le site de Sea Shepperd : http://www.seashepherd.fr/news-and-media/news-120518-1.html

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone