Passez une semaine sans pesticides

Pour la cinquième année consécutive, l’Action Citoyenne pour les Alternatives aux Pesticides (ACAP) organise la Semaine pour les alternatives aux pesticides.

Du 20 au 30 mars, partout en France, mais également en Belgique, en Allemagne ou encore en Côte d’Ivoire, au Togo et en Tunisie : des collectivités, associations et professionnels se mobilisent pour sensibiliser le public aux risques liés à l’utilisation des traitements chimiques.

Le but ? Démontrer que l’on peut et que l’on doit se passer de l’usage des pesticides. Au total, pas moins de 300 événements sont organisés dans toute la France.

L’association les Jardiniers de France, qui a déjà édité une « Charte du jardinage naturel », propose ainsi une trentaine d’ateliers pour apprendre à jardiner sans traitements chimiques.

L’enseigne Botanic organise, elle, des ateliers « Potager bio » dans tous ses magasins, le samedi 20 mars à 10h. Vous y apprendrez comment cultiver un potager selon les principes de l’agriculture biologique pour avoir le plaisir de produire vous même des légumes et fruits frais, bio et de saison.


Sur le site Internet de la semaine sans pesticides, ne ratez pas le monde de Norbert, un petit vers de terre qui aide les enfants à comprendre ce qu’est un pesticide, et comment vivent les fleurs.

Le saviez-vous ?
Selon l’ACAP, 76 000 tonnes de pesticides sont répandues en France, dont 90% en milieu agricole. Un chiffre qui représente un tiers de la consommation européenne en produits phytosanitaires, et qui place la France au premier rang des utilisateurs de pesticides.

Vers l’interdiction des pesticides ?
En janvier 2009, les eurodéputés ont fait un premier pas vers l’interdiction des pesticides dans l’Union européenne. Ils ont en effet voté le bannissement d’une vingtaine de substances entrant dans la composition des herbicides, fongicides et insecticides, considérées comme dangereux pour la santé humaine ou nuisibles à l’environnement. Les substances interdites sont réputées cancérigènes, toxiques pour la reproduction ou avec des effets perturbateurs sur le système endocrinien.

Plus d’infos : www.semaine-sans-pesticides.com

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone