Passez Noël au vert !

Illuminations, animations, banquets, cadeaux,… Noël est un moment de partage et de retrouvailles. Pour qu’il ne soit pas aussi synonyme de sur-consommation, de dépenses d’énergie ou encore de déchets, voici les conseils de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) pour passer un Noël plus vert.

Modérez votre consommation d’énergie

Si les guirlandes lumineuses font la joie des petits et grands, il ne faut pas oublier leur impact sur l’environnement. En France, la puissance fournie pour les illuminations de Noël est estimée à 1300 MW, dont les ¾ sont liés à la consommation des ménages. Parce qu’en période de pointe, l’électricité est issue en grande partie d’énergies fossiles, elle est fortement productrice de gaz à effet de serre.

custom bokeh - i love christmasCreative Commons License photo credit: Adam Foster | Codefor

Quelques réflexes simples permettent cependant de limiter cet impact :

– Utiliser des ampoules à basse consommation
– Penser à limiter les décorations électriques
– Faites appel à votre créativité pour décorer autrement : utiliser des guirlandes non lumineuses, acheter des fioritures à base de produits recyclables et, pourquoi pas, les fabriquer vous-mêmes.

Achetez plus éco-responsable

Pour les cadeaux, soyez vigilant.

Une solution est de privilégier les cadeaux dématérialisés : chèques cadeaux, places de spectacle, entrées d’exposition, bons pour des soins en institut, abonnements à une association sportive ou de loisirs locale, de la musique téléchargée légalement… La liste est longue.
Pour ceux qui n’y trouvent pas leur bonheur, il est essentiel de rechercher des objets respectueux de l’environnement par leur technologie ou leur composition. Pour cela, il suffit de se fier aux écolabels officiels qui garantissent à la fois la qualité d’usage du produit et ses caractéristiques écologiques : NF Environnement (écolabel français), Ecolabel Européen.

Il est important également de prêter attention à leur consommation d’énergie et à la robustesse des produits pour que ceux-ci servent plus longtemps à leur destinataire.

Pour les achats, penser à emmener avec soi un panier ou un cabas afin d’éviter la prolifération des sacs en plastiques. Chaque année, plus de 11 milliards de sacs de caisse plastiques sont utilisés en France soit près de 70 000 tonnes de plastique/an alors qu’ils ne servent en moyenne que 20 minutes avant d’être jetés.

Huhuhu...Creative Commons License photo credit: ShimShamB (͡๏,͡๏)

Privilégiez les produits locaux

Pour le menu des fêtes de fin d’année, privilégier l’achat de produits locaux permet de diminuer jusqu’à 20 fois la quantité de CO2 émise par une diminution des rejets liés aux transports. Ainsi, un fruit importé hors saison par avion consomme pour son transport 10 à 20 fois plus d’énergie qu’un fruit produit localement acheté en saison.

Limitez votre  production de déchets

Le moyen le plus simple pour limiter l’impact environnemental des déchets est de ne pas en produire :

  • Veillez à ne pas utiliser de vaisselle jetable ni de serviettes en papier
  • Pour les produits alimentaires, évitez les emballages individuels et préférez les grands conditionnements et les produits en vrac

Parce que la filière de recyclage n’est effective que si les consignes de tris sont correctement respectées, restez attentif à bien trier ce que vous jetez. La période de Noël engendre en effet une surproduction de 12% des déchets de verre. Les sapins de Noël peuvent aussi avoir une seconde vie. L’achat de sacs à sapins en matière biodégradable et la collecte sélective dans des lieux destinés à cet effet permettent leur réutilisation par la collectivité en servant au paillage des espaces verts. Les sapins enracinés peuvent également être replantés.

L’utilisation de papier recyclé à la place d’emballages plastifiés ou métallisés est également un bon réflexe à garder en tête. Et pourquoi ne pas créer ses paquets cadeaux personnalisés à partir de matériaux déjà disponibles à la maison ? Découper, coller, plier, laisser libre court à son imagination…

tram#3Creative Commons License photo credit: vidame

Maîtrisez vos déplacements

Puisque les transports en France sont responsables de 35% des rejets de CO2 et qu’en cette période de fin d’année, le trafic routier peut augmenter de 50%, les conséquences sont non négligeables pour l’environnement : pollution de l’air, émission de gaz à effet de serre, bruit, coût financier.

Néanmoins, pour faire ses courses ou rejoindre sa famille ou ses amis, des alternatives existent et permettent de limiter ces nuisances :

  • Marcher et prendre le vélo pour les trajets courts : Il faut 1/4 d’heure pour faire 1 km à pied et, en ville, 1/4 des trajets voiture font moins d’1 km.
  • Mutualiser vos déplacements en favorisant le covoiturage : 80% des conducteurs roulent seuls dans leur voiture.
  • Se reporter vers les transports en commun et moins émetteurs de gaz à effet de serre – Un habitant de Besançon souhaitant se rendre au marché de Noël de Strasbourg rejettera moins de CO2 s’il effectue ce trajet en train plutôt qu’en voiture, pour un temps de trajet équivalent.
  • Pour les trajets en voiture qui ne peuvent être écartés, adopter une conduite plus responsable : ne pas trop charger sa voiture, réduire sa vitesse, éviter les embouteillages.

Enfin, pour bien commencer la nouvelle année, pourquoi ne pas envoyer des vœux dématérialisés grâce aux cartes électroniques ?

Pour limiter au quotidien votre impact sur l’environnement, rendez-vous sur : www.ecolabels.fr et sur http://ecocitoyens.ademe.fr/

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone