Partageons le bio développe les groupements d’achat citoyen

L’association Partageons le bio, en partenariat avec la société coopérative Bio Référencement Collectivités, est en train de mettre en place un projet de « Groupement d’Achat Citoyen » (GAC) de produits alimentaires bio.

Le but ? Démocratiser l’accès à des produits bio et de proximité ! En se regroupant pour passer des commandes directement auprès de la plateforme Bio Référencement Collectivités (BRC), les participants d’un groupement d’achat citoyen limitent les intermédiaires et bénéficient des prix plus avantageux. « BRC est spécialisé dans l’approvisionnement en produits biologiques de la restauration collective en Ile-de-France, explique Laure Flesselles, coordinatrice sensibilisation et formation. Notre but est de développer en parallèle les livraisons en gros pour les particuliers. Il faut réunir en un même lieu environ une trentaine de commandes, soit 100 kilos de produits, pour lancer un groupement d’achat citoyen. Cela correspond à un immeuble d’habitation ou de bureaux. »

Aucun GAC n’a encore été mis en place, mais l’association « Partageons le bio » est en pourparlers avec la mairie du 19ème arrondissement de Paris. Deux projets pilotes devraient ainsi voir le jour en septembre, et un kit pratique bientôt être mis en place. Il contiendra toutes les infos nécessaires à la création et à la gestion d’un groupement d’achat citoyen. A la clé ? Une économie pour les participants d’environ 20% par rapport aux prix des produits alimentaires biologiques vendus en magasin. De quoi séduire un large public, notamment les étudiants en ces temps de rentrée scolaire.

Pour créer un GAC ou pour toute autre information : 01.49.88.80.73, www.biocollectivites.com et partageonslebio@gmail.com

Découvrez la fiche de « Partageons le bio » sur le site de notre partenaire Acteurs du Paris durable : www.acteursduparisdurable.fr/profils/partageons-le-bio Ses engagements en cours ? Des livraisons responsables, des circuits courts entre producteurs et consommateurs, la limitation des produits importés ou encore l’achat de produits en vrac. « Nous nous sommes inscrits sur le site Acteurs du Paris durable pour rendre visible nos actions, pour trouver de nouveaux soutiens et pour partager notre expérience, explique Laure Flesselles. C’est un réseau très utile pour échanger avec d’autres acteurs engagés pour le développement durable. »


Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone