Paris végétarien : suivez le guide !

Qui a dit qu’il était impossible de manger végétarien à Paris ? D’accord, il y a encore quelques années, cela impliquait souvent de subir des menus composés de carottes râpées et de riz complet…Mais les choses ont changé ! Désormais, on ne compte plus les restaurants inventifs, gourmands et branchés, qui en plus, surprise, ne proposent que des plats sans viande ! En voici un petit avant-goût, partiel et subjectif.

 

 

 

 

 

 

 

Tien Hiang (92, rue du Chemin Vert, 11e)

Voici un tout petit restaurant chinois et végétalien, qui ne désemplit pas ! Il faut y aller assez tôt pour espérer avoir une table, mais cela vaut le coup : les plats sont très nombreux et peu chers. Ils offrent tout le plaisir d’un restaurant chinois plus traditionnel. Un grand nombre de ‘végétophobes’ avouent n’y voir que du feu ! Il faut néanmoins s’habituer à des noms de plats qui en feront frémir certains : ‘poulet aux noix de cajou’, ‘porc à la sauce aigre-douce’…Si si, on vous assure, c’est 100% végétarien : la viande est remplacée par du tofu ou du seitan !

Pour en savoir plus : www.restaurant-tienhiang.fr

Le Potager du Marais (22, rue Rambuteau, 3e)

C’est LE restaurant où emmener les gens qui hésitent encore à tenter le végétarisme. En effet, la carte très originale manie les traditions culinaires françaises: essayez donc leur bœuf bourguignon aux pommes rissolées…Un régal dans lequel n’entre pas le moindre gramme de viande : Le bœuf est en réalité du seitan ! Côté ambiance, le restaurant joue aussi la carte de la tradition française avec ses allures de petit bistrot : nappes rouges à carreaux, boiseries et éclairage chaleureux. Les prix ne sont pas parmi les plus bas, et la carte relativement restreinte, pourtant on en redemande !

Pour en savoir plus : www.lepotagerdumarais.com/

Krishna Bahvan (24, rue Cail, 10e)

Ce petit restaurant indien est connu dans les cercles végétariens pour son authenticité. Celle-ci est d’ailleurs confirmée par la clientèle, principalement d’origine indienne. On aime la convivialité qui va avec un espace aussi exigu, et les prix très raisonnables. C’est aussi l’occasion de découvrir les plats de l’Inde du Sud, à base de beignets et de crêpes, que l’on connaît moins ici. Il faut toutefois apprécier la nourriture très épicée.

Le Loving Hut (92, Bld Beaumarchais, 11e)

Ce restaurant végétalien compte parmi les plus militants de la ville : il fait partie d’une chaîne montée par le maître spirituel vietnamien Ching Hai, qui enseigne sur les bénéfices environnementaux d’une alimentation moins carnée. Sa carte propose une variété de plats intéressants : des mets plutôt français comme une crêpe aux champignons ou une quiche, mais aussi des plats plus exotiques comme une soupe au lait de coco. On aimerait quand même avoir le choix de quelques plats plus légers et naturels…et personne ne se plaindrait de l’absence des deux grands écrans plats qui diffusent en continu la parole de Ching Hai ! C’est plutôt fatigant, même quand on partage son opinion.

Pour en savoir plus : www.lovinghut.fr/

Café Ginger (9, rue Jacques Cœur, 4e)

Voici un petit bistrot végétarien encore tout neuf. On se croirait dans la cuisine d’un ami lorsque le serveur nous lance les noms de quelques plats du jour, du bar où il se tient. L’ambiance est très cordiale et décontractée, et le décor plutôt inventif. On leur conseille quand même de travailler encore un peu leurs plats, intéressants mais un peu trop rustiques. L’endroit est agréable, mais on veut quand même l’expertise d’un vrai restaurant !

Pour en savoir plus : www.cafe-ginger.fr/

Ils ne sont pas tout à fait végétariens : mais il est quand même important de parler des restaurants qui, de plus en plus, proposent des options sans viande. C’est le cas, par exemple, de Nambodaï (28, Bld Voltaire, 11e), une contraction de Vietnam-Cambodge-Thaïlande : en plus de plusieurs mets végétariens, ce restaurant asiatique offre pour chacun de ses autres plats une option avec tofu. S’ils vont moins loin dans cet engagement, ils sont pourtant la preuve que le végétarisme est en train de devenir courant : une option parmi d’autres !

Et pour aller plus loin, jetez un coup d’oeil au nouveau guide Paris végétarien de la journaliste Alcyone Wemaëre.

 

© Photos: Mélanie Dufey à www.chaudronpastel.fr/carnet-dadresses/restaurants-cie/

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone