Oxygn apporte un nouveau souffle à la maîtrise énergétique

chauffe eau solaireLes deux fondateurs d’Oxygn ont eu l’idée d’accompagner copropriétés, industriels et communes dans leur maîtrise énergétique et la production d’énergie renouvelable.

Il aura fallu un an et une belle opportunité pour que la société Oxygn voie le jour. Fin 2011, Marc Maionchi et Christophe Vanopbroeke, le binôme à l’origine de cette création, répondent aux besoins d’Enfinity, un investisseur dans le photovoltaïque, en lui proposant leurs compétences techniques, commerciales et administratives. Les deux créateurs se partagent une expérience dans les grands projets industriels, les télécoms et le photovoltaïque : « Nous avions la même volonté d’entreprendre, une vision commune du management des équipes et une ténacité commerciale semblable », raconte Marc Maionchi.

D’emblée, ils s’attachent à travailler essentiellement sur les énergies renouvelables, depuis leurs locaux du port de Marseille (Bouches-du- Rhône) : montage de dossiers, recherche de financements et d’entreprises capables de répondre aux besoins de leurs clients, et, à partir de 2013, maîtrise de l’énergie. Oxygn développe alors de nouveaux savoir faire, s’adresse à un autre marché et à des clients plus diversifiés comme les syndics de copropriété, les bailleurs sociaux, l’industrie ou les communes. La société propose des solutions techniques à mettre en oeuvre, après la réalisation d’un audit. « La problématique, c’est de convaincre les copropriétaires d’effectuer cette évaluation. Il y a souvent un blocage financier, confie Marc Maionchi. Cela va engendrer des travaux, donc des dépenses, et les copropriétés ne sont pas sensibilisées à l’économie d’énergie. »

IMG_3139-300dpiOxygn s’efforce alors de mettre en place des ateliers de bonnes pratiques énergétiques et d’identifier quelles économies d’énergie mais aussi d’eau sont réalisables. L’entreprise ne se préoccupe pas seulement de l’isolation des bâtiments, mais aussi des huisseries, de l’éclairage, etc. A la suite de l’audit, lorsque cela est possible, Oxygn propose l’installation d’une énergie renouvelable compatible avec l’habitat concerné.Une fois le plan de travaux validé, les démarches administratives et financières sont menées par l’entreprise marseillaise, qui monte aussi le cahier des charges, la prise de contact avec les entreprises réalisant les travaux et le suivi de ces derniers jusqu’à livraison. « Notre mission, entre audit et achèvement des ouvrages, peut durer un an et demi pour des copropriétés. »

Si Oxygn a fait bénéficier de son expertise de grands groupes, la société a également travaillé avec des villes, comme Perpignan (Pyrénées-Orientales), où 23 bâtiments ont été équipés de couvertures photovoltaïque ou d’étanchéité. « C’est une mairie écoresponsable qui avait la volonté d’avoir des bâtiments qui produisent grâce à des énergies renouvelables et d’améliorer l’entretien de ses toitures », explique l’un des fondateurs. Oxygn attend également la réponse à l’appel d’offres national lancé par le Port de Marseille, avec qui l’entreprise a contractualisé près de 100 000 m² de toiture solaire. Spécialisée aussi dans le développement de centrales photovoltaïques sur des centres d’enfouissement, l’entreprise marseillaise participe au projet Dirac, en Charente, qui devrait produire une puissance de 2,8mégawatt-crête.

Cet article a été diffusé dans Le Parisien Economie du 31 mars 2014. Retrouvez Néoplanète toutes les semaines dans le supplément économie du journal.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Après des études de journalisme à Paris et Dublin, Julie s'est lancée comme correspondante pour des sites d'informations québécois, couvrant l'actualité française. En 2013, elle revient sur les bancs de Néoplanète, qu'elle avait déjà arpentés quelques années plus tôt. En parallèle, elle cultive son blog, consacré au voyage.