Des ordinateurs en écoconception

carte_villes_GCLChallenge2013Des apprentis-ingénieurs participent au 1er concours international pour l’écoconception de logiciels… A quoi ça sert ? 

Des-ordinateurs-en-eco-conception-

 

Version écrite de la chronique, collaboration: Nathalie Cayzac

Sous le label Green Code Lab Challenge, 150 étudiants et 10 écoles européennes vont en effet participer à un marathon de recherche de 48 heures pour proposer des logiciels écoresponsables ! Angers, Nantes, Dijon, Arras, Montpellier, Paris, mais aussi Aalborg au Danemark, Madrid et Trier en Allemagne… Savez-vous que les technologies de l’information telles que conçues aujourd’hui sont responsables de 2% des émissions de CO2 ?

C’est autant que le transport aérien dans le monde

Exactement ! La durée de vie moyenne d’un ordinateur a chuté de 6 ans en 1997 à 2 ans en 2005; sa fabrication nécessite des ressources non renouvelables tels que le palladium et 2800 kgs de matières premières dont 1500 litres d’eau, 22 kgs de produits chimiques, 373 litres de pétrole et génère 165 kgs de déchets dont 24 kgs sont toxiques… des chiffres incroyables qui ont fait réagir L’ESAIP d’Angers et l’ESPI de Nantes, écoles moteurs de l’opération.

Qu’est-ce que l’écoconception logicielle ?

L’écoconception des logiciels a pour objectif de réduire l’impact environnemental en initiant des bonnes pratiques en terme de développement durable, par exemple gain d’énergie et gain de mémoire ; un chiffre de plus, fascinant parce qu’il nous concerne tous : grâce à l’écoconception logicielle, Facebook a réussi à diviser sa consommation énergétique par 2 ! Ce qui est véritablement faramineux à l’échelle de Facebook en terme d’économie financière et énergétique. Si un ingénieur en informatique réussit à économiser 1 MilliWatt Heure sur une application utilisée par 1 million d’utilisateurs, la planète économise 1 million de MilliWatt Heure en énergie consommée.

Et puis et c’est important , l’écoconception logicielle c’est aussi l’open source et là ça n’a plus rien à voir avec FaceBook : valoriser l’open source c’est valoriser les informations en  » libre-sevice  » sur le net, sans droits d’usage, et qui permettent à chaque ‘inventeur’ chaque développeur de « piocher » ce qui lui est utile afin d’avancer et d’inventer.

Un programme de conférences va accompagner ce concours afin de mettre en lumière des expériences d’experts qui travaillent dans ce sens : l’IT du futur dans l’entreprise, la recherche et l’enseignement, une nouvelle voie pour un futur responsable ! A la clé pour les gagnants, un voyage à San Francisco… haut lieu de l’informatique du futur !

La chronique « Environnement » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce jeudi 28 novembre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.