Voir la vie en rose, c’est génétique

Les avantages d’être optimiste

  • blagueVoir la vie en rose est devenu une caractéristique recherchée, même dans l’entreprise où l’on s’intéresse plus aux profils enthousiastes. Les postes créatifs et relationnels seront attribués à des personnes positives, tandis qu’un pessimiste sera plus apprécié dans des postes de contrôle et de sévérité.
  • Un optimiste vivrait plus longtemps. Car, là où le pessimiste va se plaindre, l’optimiste va stimuler son système neuro-immuno-endocrinien pour surmonter son mal. Les chercheurs de la Mayo Clinic de Rochester (Minnesota) évaluent à +19% l’espérance de vie d’un optimiste sur celle d’un pessimiste.

 

Le risque : l’échec. Les optimistes échouent plus souvent simplement parce qu’ils prennent plus de risques. D’un autre coté, ils ont plus d’opportunités car ils sont plus curieux.

 

A noter toutefois : l’optimisme se consomme avec modération. Se dire : « On va y arriver, se sera facile » relève de l’inconscience. Idem pour la version noire (« On n’y arrivera jamais, se sera trop dur »), trop défaitiste. La solution ? Opter pour l’opti-pessimiste (du type « On y arrivera, mais ce ne sera pas facile ») !

Le site du Positive Psychology Center de l’université de Pennsylvanie vous permet d’évaluer votre juste milieu : http://www.positivepsychology.org/

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Après un an passé en Irlande où elle obtient son bac à lauréat, elle revient en France où elle suit une année de lettres modernes à la faculté de Bordeaux. Depuis 2011 elle suit une formation de journaliste à Paris.