Ondine Eliot, la fée et les requins

Ce week-end se déroule Le salon international de la plongée qui accorde une grande place aux requins. L’occasion de connaître Ondine Eliot….En découvrant leur sort, à 12 ans, Ondine Eliot décide de partir en croisade pour sauver les requins. Propos recueillis par Françoise Latour. Ce papier est extrait de Néoplanète n°15.

Conçue en famille, son exposition fait le tour de la planète. Une jeune fille engagée que l’on a découvert dans Severn, la voix de nos enfants, le dernier film de Jean-Paul Jaud.

Comment une petite fille de 12 ans, qui n’a jamais plongé, tombe t-elle « amoureuse » des requins ?

« Quand le magazine Wapiti a sorti un numéro spécial, en 2008, j’ai découvert que leur image d’animal féroce était fausse et que l’on tuait 100 millions de requins chaque année ! Depuis Les Dents de la mer, personne n’a envie de protéger les requins. J’ai fait un blog (passiondesrequins.skyrock.com), et mes parents m’ont aidé à concevoir une exposition (1). Depuis, j’ai appris à plonger dans le bassin des requins de l’Aquarium du Grand Lyon. Ils étaient une dizaine autour de moi et un requin-zèbre a même mis son museau sur mon ventre… »

Comment le public reçoit-il vos messages ?

« Les enfants sont passionnés ! Grâce à un trophée que m’a remis EDF, je vais créer des expositions gratuites dédiées aux plus petits. Les « grands » ont toujours peur car les rares attaques (moins de 100 décès par an contre 90 000 morts avec les serpents) sont très médiatisées. Pourtant, c’est à nous de faire attention. Personne n’irait faire un jogging au milieu des lions ! »

(1) Exposition récompensée par le prix « Les jeunes qui osent » du Crédit Mutuel.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone