Ondes électromagnétiques : tous aux abris !

Elles sont partout autour de nous. Téléphones portables, ordinateurs, tablettes, Wi-Fi, Bluetooth… Incolores et inodores, les ondes électromagnétiques sont-elles vraiment si inoffensives ? Plus de 1800 publications scientifiques ont à ce jour démontrées l’effet néfaste de ce « smog » électromagnétique sur le monde animal, mais aussi sur l’être humain. Fatigue chronique, maux de tête, vertiges, troubles du sommeil… Ceux qui se plaignent d’électrosensibilité sont accusés de somatiser ou pire d’être fous. Alors, pouvons-nous contrer ces ondes ? 

Dans la série Better Call Saul, l’électrosensibilité du frère du héro est tournée à la bouffonnerie
Dans la série Better Call Saul, l’électrosensibilité du frère du héro est tournée à la bouffonnerie

Bienvenu dans l’ère tentaculaire de la 4G

Ce nouveau réseau haut débit qui permet de télécharger un film sur son mobile en quelques secondes, et de desservir aussi toutes les zones rurales. Il représente surtout des milliards d’investissements et la survie des trois opérateurs dangereusement grignotés par Free sur le marché du mobile.

De son côté, le gouvernement veut réduire la fracture numérique ce qui a conduit à une augmentation de 50% de l’exposition aux ondes depuis l’arrivée de la 4G en 2013 . Cette exposition de plus en plus conséquente semble aller de paire avec une multiplication de maladies diverses, aux origines méconnues.

Par exemple, une utilisation du téléphone portable sans oreillette de plus d’une heure par jour pendant cinq ans, est considérée comme excessive. Plusieurs études ont montré que cette utilisation effrénée pouvait augmenter les risques de tumeur au cerveau et avoir des effets négatifs sur la fertilité masculine. On parle même de «Tchermobile» jeu de mots macabre qui rappelle qu’après la catastrophe de Tchernobyl le nombre de cancers de la thyroïde avait explosé.

Comment se protéger ? 

41921Le Docteur Gérard Dieuzaide tente de mettre un terme à la légende de la non-dangerosité des radiofréquences. Dans son livre « Les Maladies des Ondes » aux éditions Dangles, il identifie les différentes sources de danger, leurs conséquences sur notre santé et propose des solutions pour s’en protéger avec Christian Bordes, ostéopathe et kinésithérapeute et le cancérologue Dominique Belpomme. Ce dernier considère que l’électrosensibilité fait partie des nouvelles maladies environnementales, tout comme les pathologies dues à l’amiante ou aux pesticides.

Pour le Docteur Dieuzaide il existe plusieurs solutions dont :

  • pour les téléphones portables, la feuille de mica programmée qui transforme la nuisance énergétique. Le mica est normalement utilisé pour ses propriétés d’isolant électrique et de résistance à la chaleur.
  • pour les téléphones sans fil, ordinateur portable ou de bureau etc, les pierres tourmaline et shungite que vous pouvez disposer à disposer autour des objets.
  • les plantes comme la lavande, ou le cactus Cereus peruvianus, à mettre dans les pièces les plus chargées en ondes.
  •  une technique du bien-être appelée «Se mettre à la terre» qui consiste à se mettre en contact avec un dispositif conducteur relié au fil de terre du circuit électrique ou à une tige métallique enfoncée dans la terre du jardin.

Selon Alternatif Bien-Êtreles tumeurs cérébrales augmente chez les personnes qui téléphonent plus de 30 minutes par jourLa rédaction consacre un dossier sur les ondes, leur risque réel et comment vous en protéger. Cette protection commence dans votre chambre à coucher. Voici une série de mesures à adopter sans attendre :

  • mettre son téléphone portable à plusieurs mètres de son lit,
  • videz votre chambre de tout appareil électrique,
  • fuyez les lampes fluo-compactes,
  • désactivez le wi-fi,
  • investissez dans un interrupteur automatique de champ.

Le saviez-vous ?

DR
DR

Aujourd’hui en France, on compte environ 150.000 antennes-relais. Avec l’arrivée de la 4G, l’Agence nationale des fréquences (ANFR) a autorisé 11 345 émetteurs en France, dont 1 759 à Paris intra-muros. Les émetteurs de la 2G et 3G sont au nombre de 38 000 chacunes. L’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) estime que l’exposition aux ondes électromagnétiques peut provoquer des modifications biologiques sur le corps mais que les études scientifiques n’ont pas démontré « d’effet avéré » sur la santé…

Le Professeur Belpomme, Président de l’Artac (Association pour la Recherche thérapeutique anticancéreuse), a ouvert une consultation pour tous ceux qui ne trouvent aucune réponse à leurs souffrances, une première en France. Les patients affluent de tout l’Hexagone et même de l’étranger, une preuve supplémentaire que les maladies des ondes ne sont pas une simple phobie. Si vous êtes intéressé, tous les renseignements sont sur le site de l’Artac.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Paul Brinio

Né dans le sac à dos de ses parents, cet aspirant journaliste tombe rapidement amoureux de la radio. Après avoir traîné sa barbe et ses cheveux à RFI Bruxelles et dans des rédactions locales, il termine sa formation de journaliste, rejoint l'équipe de Néoplanète en 2015 et continu ses études de géopolitique dans un souci de conquête mondiale.