Obama s’attaque au plan climat

obamaBarack Obama avait promis de traiter les questions environnementales durant son deuxième mandat. C’est chose faite. Le président américain a dévoilé son plan climat. Pendant que certains approuvent, d’autres restent sceptiques.

On est encore très loin de voir le deuxième pays le plus pollueur de la planète prendre enfin de bonnes résolutions. Mais ça y est, le président des Etats-Unis a enfin évoqué la question du changement climatique. Une initiative d’ailleurs saluée par la majorité des groupes de défense de l’environnement comme un premier pas. Dans son discours, Obama a bien fait comprendre qu’il était urgent de lutter contre les émissions de dioxyde de carbone. Des émissions qui s’élevaient en 2011 à 5500 millions de tonnes, un chiffre tout de même en baisse grâce à une utilisation plus forte du gaz. « Les Américains payent déjà le prix de l’inaction », a-t-il martelé.

Quelles décisions ?

©pixabay power plant pageDe nombreuses initiatives ont été développées par le Président. Parmi elles, l’Agence de protection de l’environnement aura pour charge de finaliser d’ici 2015 des normes d’émissions de CO2 pour toutes les centrales à charbon qui dégagent 40% des émissions de gaz à effet de serre du pays. Le lobby de l’énergie fossile a lui aussi été pointé du doigt. Obama a promis de donner son accord pour la construction de l’oléoduc Keystone XL, qui reliera le Canada au Texas, uniquement si ce projet ne contribue pas significativement à un accroissement des émissions de gaz à effet de serre alors qu’on s’attendait à un abandon de ce projet.

L’obstacle républicain

Pour Obama, ce grand plan climat sera un véritable parcours du combattant. Habituellement, ce genre de plan nécessite normalement l’appui du Congrès. Le problème, c’est que les Républicains s’opposent au projet et freinent toute avancée. Le porte-parole républicain de la chambre des représentants a même qualifié ce plan de « complètement dingue » et a mis le problème du chômage en avant : « Fermer des centrales à charbon ? Pourquoi voudriez-vous augmenter le coût de production de l’énergie et détruire plus d’emplois au moment où les Américains se demandent où sont passés les jobs ? ». Les chances que le Congrès s’allie aux problèmes climatiques sont donc limitées. Mais cette réaction ne surprend pas Obama. Il sait qu’il devra faire sans. Pourtant, les mesures annoncées sont loin d’être révolutionnaires !

Cette chronique « Environnement » a été diffusée jeudi 4 juillet 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète les chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement » de Yolaine de la Bigne, enrichies de photos, de vidéos et de liens internet. 

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2013/07/Obama-mis-au-vert-124244089.mp3|titles=Obama-mis-au-vert]

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.