La nuit de la chouette

 ©fr.fotopoedia.comSamedi 23 mars, la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) et la Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France organisent la « 10ème nuit de la chouette ». L’événement a lieu dans toute la France et vise à faire connaître au grand public les richesses de la nature la nuit et le sensibiliser aux dangers qui la menacent.

La-nuit-de-la-chouette-124124611

Destruction des habitats, raréfaction des sites de nidification à cause du manque de greniers ou de vieux arbres, intensification agricole et pesticides qui les empoisonnent, trafic routier qui les écrase, pollution lumineuse qui les perturbe…les chouettes et les hiboux sont de plus en plus exposés à des dangers qui rendent leur quotidien de moins en moins chouette.

A l’occasion de cette Nuit de la chouette, des guides naturalistes qui les connaissent bien vous proposeront un peu partout des sorties nocturnes pour observer ces rapaces, mais aussi des conférences, des expositions, des ateliers de construction de nichoirs, le tout gratuitement. Les infos sur http://nuitdelachouette.lpo.fr. 

Des sens surdéveloppés©alice-view.deviantart.com

Chouettes et hiboux sont dotés de facultés sensorielles impressionnantes, notamment pour la vue et l’ouïe. C’est pour cette raison que leur tête, très mobile, pivote sur elle-même, sur près de 270°. Et leur rétine exploite la moindre source lumineuse, à la manière d’Edwige, la chouette adorée du sorcier Harry Potter. Ils possèdent aussi des conduits auditifs décalés qui leur permettent de mieux cerner la provenance du son. Et leur disque facial leur permet d’amplifier les bruits. Des scientifiques ont également découvert que les hiboux changent de couleur à cause de réchauffement climatique. Autrefois d’un plumage gris pour se fondre dans les paysages neigeux, ils deviennent marrons avec les hivers plus doux de l’hémisphère Nord.

Sachons-le, nous pouvons agir pour leur protection à travers des gestes simples. Par exemple : ne pas déranger les chouettes qui couvent, limiter l’utilisation de pesticides dans le jardin ou encore rouler moins vite en voiture la nuit pour ne pas entrer en collision avec elles.

Cette chronique « Environnement » a été diffusée le vendredi 22 mars 2013 sur Europe1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète les chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement » de Yolaine de la Bigne, enrichies de photos, de vidéos et de liens internet. 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.