Santé : Un nouveau thé bon pour la santé

©pixabayUne équipe de six chercheurs chinois vient de publier dans la revue Food Research International une étude sur les bienfaits du thé d’excréments d’insectes, communément appelé « thé d’insectes ».

 

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2013/02/Le-the-d-insectes-124095729.mp3|titles=Le-thé-d’insectes]

Depuis plus de quatre siècles les infusions d’excréments d’insectes sont utilisées en médecine traditionnelle chinoise comme traitement contre les otites par exemple. Mais d’après les études des chercheurs, il semblerait aujourd’hui que ce thé d’un goût spécial permette d’améliorer la digestion, de réduire l’hypertension et même de diminuer les taux de graisses et de sucres dans le sang.

Et ce ne sont pas les seules vertus qu’il possède. Riche en flavonoïdes et en polyphénols, il aurait des effets antioxydants efficaces et préviendrait des maladies cardio-vasculaires, neuro-dégénératives, voire certains cancers.

Comment est-il fabriqué ? Quel est son prix ?©pixabay

Ce thé hors du commun est produit à partir des excréments des larves de mites, qui se nourrissent uniquement de feuilles de thé. Quand les larves se transforment en mites, elles quittent leur cocon dans lequel il suffit de récolter les excréments. La complexité du procédé explique le prix élevé de ce produit de luxe : il faut compter entre 40 et 400 euros le kilo de thé !

D’après les chercheurs, la littérature scientifique sur le sujet est encore assez pauvre, ce qui explique sa faible utilisation dans la médecine occidentale. D’autant qu’il faudra attendre encore quelques mois avant que cet étonnant denrée soit commercialisée en France.

Cette chronique « Bonne Nouvelle » a été diffusée le mardi 26 février 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète les chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement » de Yolaine de la Bigne, enrichies de photos, de vidéos et de liens internet. 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.