Nous avons testé le tricycle cyclo2

© PHOTOS : NÉOPLANÈTE Si le secteur du vélo électrique est en plein boom, celui du tricycle n’en est qu’à ses balbutiements. La société CyclO2, déjà connue pour ses VAE, diversifie son offre avec une gamme de trois-roues électriques. Ce test est à lire dans Néoplanète n°36

POUR QUI ?

Les personnes âgées ou présentant un léger handicap. Plus besoin de jouer au cow-boy, l’enjambement, très bas, autorise une assise facile et rapide.
• Les ruraux ou les urbains qui vivent en province, car la largeur du tricycle rend son évolution plus difficile dans un trafic dense.

LES +

• On s’en doute, avec trois roues, le tricycle bénéficie d’une incroyable stabilité, même dans les virages.
• Plus besoin de forcer sur les pédales, car l’aide au démarrage permet, par une simple pression sur un bouton, de faire démarrer l’engin à 6 km/h. Idéal pour monter sur un trottoir ou circuler quand le panier est chargé.
• Amovible, la batterie, sous la selle, se recharge en cinq heures chez soi ou directement sur le tricycle. L’autonomie
oscille entre 25 km et 45 km, pour une vitesse maximale de 18 km/h.

LES –

• Une prise en main difficile au début. Exit le profi l de biker, le tricycle se conduit comme un quad et nécessite un peu d’entraînement.
• Un panier arrière ouvert pour faire ses courses sans sécurité. CyclO2 devrait bientôt commercialiser un coffre que l’on pourra fermer à clé.
• Un système de lampes uniquement branchées sur la batterie. Attention, le soir, il faut prévoir assez d’énergie pour ne pas rentrer dans le noir.

www.cyclo2.com

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Diplômé de l'École Française de Journalisme (EFJ) et après plusieurs expériences dans des chaînes de télévision, Romain s'envole pour l'Australie. Piqué par l'écologie au milieu des kangourous et des koalas, ce passionné de nouvelles technologies et des réseaux sociaux pose ses valises chez Néoplanète pour allier son métier à sa passion. Mordu de théâtre, Romain pige également pour le site www.ruedutheatre.eu