Nicolas Dupont-Aignan répond au questionnaire sur la condition animale

Néoplanète et l’association L214 Ethique Animaux ont envoyé début février un questionnaire sur la condition animale à chacun des candidats à l’élection présidentielle.  Réponse de Nicolas Dupont-Aignan, candidat de Debout la république. 

« Je pense que les pouvoirs publics doivent se montrer très fermes et aller vers une interdiction de la production et de l’importation de fourrures animales en France. »

« Oui à l’obligation d’un étourdissement des animaux avant tout abattage, sans exception pour l’abattage rituel. »

« La chasse a, dans nos campagnes, un rôle important pour tout ce qui touche à la régulation de la vie sauvage. »

« Si les chasseurs ne peuvent plus chasser le week-end, quand le feront-ils ? »

« La France se voit attribuer [par Bruxelles] des quotas [de pêche] ridiculement faibles qui étouffent nos pêcheurs. »

Éclairage de Néoplanète / L214 : Nicolas Dupont-Aignan défend certains animaux mais pas d’autres. Il apporte également des réponses contradictoires sur certains points. Il est par exemple opposé aux cirques avec animaux sauvages, mais favorable aux delphinariums. Il est déterminé à interdire les sévices graves sur animaux, mais pas à abolir immédiatement la corrida.

Lire aussi les réponses des autres candidats ici.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone