Nelson Mandela : un symbole universel

Une des personnalités les plus marquantes du 20ème siècle, Nelson Mandela, est morte jeudi soir à 95 ans. Le monde entier rend hommage au premier président noir de l’Afrique du Sud démocratique.

Symbole universel de la lutte contre l’apartheid puis de la réconciliation raciale, prix Nobel de la paix conjointement avec l’ex-président Frederik De Klerk en décembre 1993, il a été le premier président noir de la nouvelle Afrique du Sud (1994-1999). « Ce qui rendra Mandela éternel et qu’il faut préserver, a déclaré Frederik De Klerk récemment, c’est son héritage. »

En 1944, le jeune avocat rejoint l’ANC, le Congrès national africain. Deux ans plus tard, une grève de 60 000 mineurs noirs fait de lui un leader. En 1952, il lance la « Defiance Campaign », une campagne non-violente de désobéissance civile contre les lois ségrégationnistes. En 1964, Il est condamné à la prison à perpétuité pour sabotage avec huit autres militants de l’ANC, évitant la potence grâce aux protestations internationales. Il passera 26 ans dans sa cellule de Robben Island, parvenant à populariser sa lutte contre l’apartheid à travers le monde entier, créant ainsi un immense mouvement de solidarité contre la ségrégation raciale. Il est libéré en 1990 par Frederik De Klerk. Un an plus tard, l’apartheid est aboli.

De Mandela, on se souviendra de l’Ubuntu, cette démarche humaniste et généreuse qui a permis d’inclure la minorité blanche dans le nouvel Etat, une démarche qui rejoint les principes d’égalité et de fraternité de la Révolution française. C’est ce qu’il avait proclamé lors de son procès en 1964 : «J’ai lutté contre la domination blanche et contre la domination noire. Mon idéal le plus cher est celui d’une société libre et démocratique dans laquelle tous vivraient en harmonie avec des chances égales. »

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.