Nature Capitale : les Champs-Elysées végétalisés

Gad Weil, créateur et metteur en scène d’art de la rue et Laurence Medioni, plasticienne et paysagiste, transformeront les Champs-Elysées en une immense œuvre végétale les 22, 23 et 24 mai prochains. Un événement dont Néoplanète est partenaire.

Baptisé Nature Capitale, l’événement s’annonce gigantesque. L’objectif ? Planter 8 000 fragments de 150 essences agricoles et arboricoles au soir de la journée mondiale de la biodiversité, le 22 mai prochain. 8000 fragments, soit 8000 parcelles qui chacune témoigne de la richesse de la biodiversité de notre pays.

La chaussée de l’Arc de Triomphe, jusqu’au au rond-point des Champs Elysées, sera pour l’occasion coupée à la circulation automobile. Pour accompagner l’événement, des espaces pédagogiques sur le développement durable seront installés sur les trottoirs du bas de l’avenue des Champs Elysées jusqu’au Grand Palais.

Gad Weil, créateur et metteur en scène d’art de la rue, est déjà l’auteur d’une manifestation de ce type sur les Champs-Elysées en 1990, la Grande Moisson. Le 24 juin 1990, la luxueuse avenue parisienne avait été transformée en une vaste plaine de blé qui fut moissonné, avec l’aide des Jeunes Agriculteurs.

Les fragments utilisés pour transformer les Champs-Elysées sont mis en vente au public. Acacia de Constantinople, argousier, avoine, bambou, bouleau blanc, cèdre de l’Atlas, érable champêtre, noisetier pourpre… Si vous voulez garder un souvenir de l’événement, il vous en coûtera tout de même 700 € par fragment (1m sur 1m20). Plus accessibles, les parcelles sont, elles, vendues à 145 € avec 5 plants chacune. Elles mesurent 50cmx30cm. Vous pouvez aussi parrainer deux jeunes plants de Nature Capitale qui seront replantés dans Paris et sa banlieue. Les sommes ainsi collectées permettront de financer un tiers de l’événement, les deux autres tiers étant financés par des partenaires privés.

En marge de cet événement vert, vous pouvez assister à des conférences. La première en date a pour thème : « A qui appartient la nature ? ». Rendez-vous le 20 mai à 16h, au CAPE, le Centre de la presse étrangère, au Grand Palais. Cette conférence sera présidée par Bettina Laville, membre du Conseil d’Etat, fondatrice du Comité 21. Autour de la table ronde : Paul-Mathieu de la Foata, avocat, Marc Gastambide, directeur de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France, Guillaume Sainteny, directeur de la chaire du développement durable de l’Ecole Polytechnique, Jean-François Soussana, INRA et William Villeneuve, président des Jeunes Agriculteurs. La conférence sera introduite par Gad Weill, créateur de Nature Capitale.  L’animateur ? Gilles Berhault, président d’ACIDD, coordinateur de la chaire TIC et développement durable de l’Institut Telecom, auteur de Développement durable 2.0 (Ed. Aube). Cliquez sur inscription pour réserver votre place.

Vous pouvez ensuite participer à de nombreuses agoras (chacune d’une durée de 1h30 et animée par 2 ou 3 intervenants) qui seront organisées les 23 et 24 mai dans le CAPE du Grand Palais, à l’hôtel Atala et au restaurant Fouquet’s. Les thématiques ? L’alimentation en 2020, construire en bois, les parcs naturels régionaux et autres espaces protégés, le tourisme vert, s’habiller durable ou encore l’avenir pour les partis écologistes. Cliquez sur inscription pour réserver votre place.

Site : www.naturecapitale.com

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone