Et si la musique permettait de rester jeune?

enfants et musique crédit phovoir. comOn sait qu’elle adoucit les mœurs, mais voilà une nouvelle et bonne info sur la musique !

La-musique-permet-de-rester-jeune-

 

 

Version écrite de la chronique, collaboration Nathalie Cayzac

Des chercheurs de l’université Northwestern aux Etats-Unis ont étudié l’influence de la musique sur le déclin cognitif des individus : et il s’avère que les personnes âgées qui ont suivi des cours de musique pendant l’enfance sont plus alertes et réagissent plus rapidement aux stimuli sonores que celles qui n’ont jamais fait de musique.

Ce qui veut dire que si on apprend la musique enfant, on vieillit moins vite ?

Exactement. Les chercheurs ont analysé 44 adultes en bonne santé, de 55 à 76 ans. Ils ont étudié leur cerveau pendant qu’on leur faisait écouter différents sons. Résultat, nous annonce Top Santé : les cerveaux des participants qui ont pratiqué la musique, réagissent plus vite en écoutant ces sons même s’ils n’ont pas joué depuis des dizaines d’années. Leur rapidité de réaction se joue quelquefois à un millième de seconde seulement ; mais cela suffit aux chercheurs pour insister sur le fonctionnement du cerveau, hyper sensible disent-ils à la synchronisation et donc plus réactifs.

En fait la musique stimulerait tout simplement notre cerveau…

Une précédente étude, finlandaise, cette fois, révélait que faire écouter de la musique au fœtus pendant la grossesse l’aidait à développer sa capacité cérébrale et sa mémoire durable…. Ce qui amène les chercheurs américains à conclure leur étude par l’importance des stimuli à tout âge de la vie… et à rappeler que les enfants de milieux défavorisés sont plus souvent exposés à la pollution sonore qu’au plaisir du son en tant que tel. Bref, jouons de la musique, chantons car nous avons l’âge de nos arpèges !

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce lundi 20 janvier 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.