Mettre le gaspillage alimentaire au régime

credit wikipedia1 300 000 000 000 kg. C’est la quantité de nourriture que nous jetons chaque année à la poubelle. Si ce chiffre ne vous fait rien, dites-vous que cela représente 750 000 000 000 d’euros, soit plus que le PNB des Pays-Bas, de l’Arabie Saoudite, ou encore de l’Afrique du Sud. En marge la Journée Nationale contre le gaspillage alimentaire le 16 octobre, l’Université d’automne de Strasbourg organise quatre journées afin de cerner le problème et imaginer des solutions.

 

 

  • Mercredi 15/10 apres‐midi : « Comprendre le contexte et les enjeux du gaspillage alimentaire » tant d’un point de vue environnemental que sociétal ou économique
  • Jeudi 16/10 : « S’inspirer d’initiatives exemplaires et être force de proposition »

autour d’initiatives innovantes et d’une grande apres‐midi participative, sous l’oeil de notre  grand témoin Bruno LHOSTE, auteur du livre « La grande (sur) bouffe »

  • Vendredi 17/10 : « Connaître les outils réglementaires et agir au niveau collectif »

avec plus de 25 intervenants de tous les secteurs, qui partageront leur expérience et leurs points de vue (lieu : ENGEES – 1 quai Koch)

  • Samedi 18/10 matin : « Capitaliser et disséminer les résultats »

credit pixabayavant de rejoindre une disco soupe géante installée place Kléber dans le cadre d’une journée « zéro gaspi » organisée par la Communauté Urbaine de Strasbourg

 

Un quart de la nourriture produite dans le monde est jeté sans avoir été touché, alors que plus d’une personne sur dix ne mange pas à sa faim. Agissons contre ce fléau qui n’a pas lieu d’être !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Eddy Delcher

Après un séjour de sept ans en Angleterre et en Afrique du Sud au cours duquel il obtient un diplôme en journalisme, Eddy revient en France afin de poursuivre ses études. En 2014, il rejoint l'équipe de Néoplanète et contribue régulièrement au CNRS International Magazine ainsi qu'au journal du CNRS depuis 2012.