Mémoires de Bhopal

Le vendredi 5 juin 2009, LCP a diffusé pour la première fois Goldmen – Résistants pour la Terre, un documentaire de 90 minutes réalisé par Cyril Peyramond, d’après l’idée et les voyages de Sébastien Viaud. Ce film présente le parcours d’hommes et de femmes extraordinaires à travers le monde. Voici le portrait de deux d’entre elles.

Textes et photos : Sébastien Viaud, tous droits réservés.

Champa Devi Shukla et Rasheeda Bee

Champa Devi Shukla et Rasheeda Bee – Bhopal

Champa Devi Shukla et Rasheeda Bee sont deux femmes devenues les porte-drapeaux des victimes de la plus importante catastrophe industrielle mondiale, surnommée « le Tchernobyl de l’industrie chimique ».

En 1980, Union Carbide, une multinationale américaine, ouvre une usine de pesticides à Bhopal en Inde. La sécheresse s’installe et les ventes sont mauvaises. Peu à peu, le personnel qualifié est progressivement licencié et les règles de sécurité sont négligées.

Le site de l’usine 25 ans après, la nature semble réinvestir les lieux

Le 3 décembre 1984, l’inévitable se produit. Près de 40 tonnes d’un gaz mortel (l’isocyanate de méthyle) fuient d’un tanker de stockage de cette usine située directement au cœur de la ville. Près de 8000 personnes mourront dans cette nuit de panique, près de 30 000 dans la semaine qui suivit. Depuis, 500 000 victimes ont été attribuées à ce désastre.

Champa Devi et Rasheeda ont initié une campagne internationale et se sont portées partie civile dans une action en justice demandant le nettoyage du site de l’usine de pesticides et des compensations pour les familles affectées.

Mais aujourd’hui encore, 25 ans après cette tragédie, leurs doléances ne sont pas entendues.


Les produits chimiques n’ont toujours pas été évacués…

Le site n’a pas été nettoyé, les eaux sont empoisonnées. De multiples études y ont révélé la présence de toxines. Cette contamination a aujourd’hui encore de très lourdes implications sur les naissances et de nombreux enfants doivent faire face à des handicaps sérieux. Même abandonnée, l’usine de pesticide continue d’empoisonner la vie de Bhopal…

En plus de leur patient travail pour faire reconnaître les droits des familles touchées à de justes compensations, Rasheeda Bee et Champa Devi Shukla tentent donc de soulager la seconde génération de victime, les enfants handicapés. Elles ont créé une structure, le « Chingari Trust », qui fournit des soins et des cours à ces enfants qui n’y avaient pas accès.

Le quotidien de la fondation de Champa Devi et Rasheeda – Bhopal

Ici plus qu’ailleurs, lutter pour un environnement sain signifie juste lutter pour sa propre existence, son droit fondamental à la vie et la justice.

Voir notre article sur le film GOLDMEN – Résistants pour la Terre

www.goldmenlefilm.fr

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Tout juste diplômée en lettres et communication, Alexandrine fait ses débuts de journaliste au sein de la rédaction de NEOPLANETE. Elle s'occupe aujourd'hui principalement du contenu du site internet.