Méditer pour moins fumer

fumeuse et bgoudis credit phovoirVous avez essayé les patches, les cigarettes électroniques, ou encore l’acupuncture, mais rien n’y fait ? Voici peut-être une méthode qui peut vous intéresser…

Mouve Radio web

Version écrite de la chronique, collaboration Eddy Delcher

Quoi de mieux en plus car demain c’est la journée internationale sans tabac. On a, bien sûr, tous déjà entendu parler de beaucoup de moyens d’arrêter de fumer plus ou moins efficaces. Mais il en existe auxquels on ne pense pas forcément, comme par exemple l’hypnose mais surtout la méditation. Figurez-vous qu’une étude menée à l’université du Texas montre que seulement cinq heures de méditation réparties sur deux semaines fait baisser la consommation de 60%.

La méditation aide à se contrôler

En partie. Lors des tests, les chercheurs ont détecté une activité accrue dans les zones cérébrales responsables du self-control. Les personnes ont donc une plus grande maîtrise d’eux-mêmes et ainsi résistent mieux à la tentation, mais la méditation les aide aussi sans qu’ils s’en rendent compte ! En fait, les fumeurs ayant pris part à l’étude croyaient que celle-ci observait non pas leur consommation de cigarettes, mais seulement l’efficacité des techniques de méditation. C’est donc inconsciemment qu’ils ont diminué leur rythme.

C’est bon pour la santé, et pour le portefeuille aussi

Et même pour le moral ! On attribue souvent des vertus anti-stressantes et relaxantes au tabac, mais c’est tout à fait l’inverse, comme le souligne une publication de l’université de Birmingham. Les chercheurs ont passé en revue les résultats de 26 études de comportement chez des fumeurs cherchant à arrêter. Les  »éclopés » qui avaient réussi étaient bien plus positifs, moins anxieux que les autres, et cette amélioration était même visible chez des personnes atteintes de troubles mentaux. De plus, arrêter soulage aussi le porte-monnaie, à 7€ moyen le paquet par jour, çà nous fait 2.555€ qui ne partiront plus en fumée à la fin de l’année. A méditer en ces temps de crise…

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce vendredi 30 mai 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Quelle Époque Éthique », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.