Mediator : 4 dossiers d’indemnisation sur 5 rejetés

Mediator : quatre dossiers d’indemnisation sur cinq rejetésL’examen des premiers dossiers d’indemnisation des victimes du Mediator par les experts du ministère de la Santé a provoqué la colère de leur association : seuls 20 dossiers ont en effet été retenus tandis que 563 autres ont été rejetés, essentiellement pour « absence de causalité prouvée » entre les pathologies et la prise du Mediator.

Au total, 7.467 demandes d’indemnisation ont été déposées auprès de l’Oniam, l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux.

Pour l’Association des victimes du Mediator (AVIM) qui a présenté 5 000 dossiers, les critères appliqués par les experts sont trop restrictifs. Mais l’ONIAM ère qu’il est trop tôt pour tirer des conclusions, car la procédure est très longue pour établir les liens de causalité compte tenu de l’examen individuel de chaque dossier.

Commercialisé de 1976 à 2009, le Mediator, médicament des laboratoires Servier destiné à l’origine aux diabétiques puis utilisé pour lutter contre le surpoids, aurait provoqué la mort d’au moins 500 personnes en 30 ans,  voire 2.000, selon certaines estimations. Il a été retiré du marché en novembre 2009 en raison des risques cardiaques encourus par les patients.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.