Dites stop à la diarrhée, mangez des ronces !

©NiloucannelleManger des pissenlits, mais pas par la racine

C’est quoi ? Sa principale vertu lui a donné son nom. « Pissenlit » est en réalité la déformation de « pisse-au-lit ». L’expression qui daterait du XVe siècle met en évidence l’efficacité diurétique de la plante.
Le pissenlit est une plante que l’on qualifie souvent de mauvaise herbe et pousse très largement au bord des chemins, dans les prairies et les jardins. Originaire d’Europe de l’Ouest, on la retrouve maintenant partout, souvent au grand désarroi des jardiniers, qui tentent de s’en débarrasser. On l’appel aussi « dent-de-lion » en référence à ses feuilles en forme de dent.

Pourquoi ? Comme son nom l’indique, le pissenlit est utilisé comme diurétique notamment pour aider à la guérison de calculs rénaux et d’infections urinaires. Egalement utile dans les cas de trouble de l’appétit et de la digestion ainsi que des problèmes hépatiques et biliaires. Cette plante a de nombreuses vertus qui sont souvent oubliées, souvent parce que l’on ne lui trouve pas d’utilité quotidienne évidente. La médecine populaire conseille également le pissenlit pour traiter les problèmes de peaux.

On les trouve où ? Dans la nature évidemment, mais aussi en pharmacie et en herboristerie, le pissenlit n’est pas très difficile à trouver.

©HansComment ?
En infusion : une à deux cuillères à café de fleur, feuille ou racine. Laissez infuser entre 5 à 10 minutes. Une à trois tasses par jour sont recommandées.
En jus frai : Parfait pour l’été, le jus frai extrait des feuilles est à consommé avec modération (5 à 10 ml trois fois par jour).
En pharmacie : des gélules aux extraits actifs de pissenlit peuvent être une alternative plus rapide.
En cuisine : Cela peut paraître étonnant mais, le pissenlit tout entier est comestible. L’astuce Néoplanète: Les pissenlits (petits) font de délicieuses salades avec un oeuf mollet !

 

A retenir : Attention tout de même à ne pas sous estimer le pouvoir des fleurs: la cure de pissenlit doit durer entre quatre et six semaines maximum. Elle est fortement déconseillée en cas d’inflammation ou d’occlusion intestinale.

Pour lutter contre la diarrhée: mangez des ronces P 1
Poussez mamie dans les orties, c’est bon pour sa santé P 3

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Barbara Krief

Journaliste pour Le Plus de L'Obs, Barbara Krief continue d'écumer les festivals engagés pour Néoplanète. Retrouvez-la sur Twitter @KriefB.