Dites stop à la diarrhée, mangez des ronces !

Ne les arrachez pas ! Les mauvaises herbes ou adventices sont utiles à la nature et pourraient vous  épargner bien des maux.

©wikicommonsPour lutter contre la diarrhée, mangez des ronces

C’est quoi ? Une fois la mûre dégustée, on a plus souvent envie de l’éradiquer de son jardin que de la mettre dans son assiette. Pourtant la ronce a de nombreux atouts. Tout est bon dans cet arbuste des forêts tempérées d’Europe et d’Asie. De son fruit à ses feuilles épineuses, on utilise l’utilise dans les domaines médicinal et culinaire.

Pourquoi ? Parce qu’elle ressert les tissus. Traditionnellement utilisée dans le traitement des diarrhées légères, la feuille de ronce est aussi préconisée pour faire baisser le taux de sucre dans le sang. En ingestion comme en application locale elle permet aussi de soulager les jambes lourdes et les symptômes d’hémoroïdes.

Au delà de la diarrhée, cette plante ou plutôt ce médicament naturel s’utilise en application cutanée pour soigner les petites plaies et comme antidouleur en cas d’inflammations de la bouche et de la gorge. Pour réellement bénéficier de son actif, il est conseillé d’en infuser les feuilles. Cependant, le jus de mûre est aussi un puissant antiseptique qui peut servir à faire des bains de bouche et des gargarismes.

On les trouve où ? Il est facile de se procurer des feuilles de ronce. Elles sont en vente dans beaucoup de pharmacie et d’herboristerie ainsi que dans les magasins de santé naturelle. La mûre elle, s’achète dans les commerces alimentaires et épiceries. Les ronces se retrouvent évidement en forêt et vous pouvez vous même en faire pousser dans votre jardin. Mais attention ramasser les avec beaucoup de précaution, leurs épines de sont pas douces et elles n’épargnent personne. Il existe même des variétés sans épines. Les mûres se récoltent en été.

©payetonprécaireComment ?
En infusion : deux cuillères à café de feuille de ronce pour une tasse suffisent. Laissez infuser pendant 5 à 10 minutes. Buvez jusqu’à trois tasses par jour pour lutter contre la diarrhée.
En application locale : pour cicatriser les petites plaies, appliquez la feuille écrasée. L’huile végétale des graines de ronces est aussi conseillée en application cutanée pour apaiser les irritations
En bain de bouche : se fait avec du jus de mûre.
En cuisine : la mûre peut se manger telle quel. Le miel issu de ses fleurs, la confiture, la crème, le vin et le vinaigre de mûres sont également utilisés.

A retenir : Attention toutefois à ne pas confondre la mûre sauvage qui est le fruit de la ronce, avec la mûre arbustive qui elle est le fruit du mûrier.

Manger des pissenlits, mais pas par la racine  P2
Poussez mamie dans les orties, c’est bon pour sa santé P 3

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Barbara Krief

Journaliste pour Le Plus de L'Obs, Barbara Krief continue d'écumer les festivals engagés pour Néoplanète. Retrouvez-la sur Twitter @KriefB.