Le bonheur est-il sur le net ?

On ne rencontre plus son âme-soeur au bistrot du coin ou au boulot : c’est sur la toile que ça se passe.

 

Mariage-heureux-sur-le-net-

Version écrite de la chronique

Entre les sites de rencontre, les réseaux sociaux et les jeux virtuels, les occasions de rencontre se sont multipliées ces dernières années sur le net! Selon une étude américaine, sur plus de 19 000 personnes interrogées qui se sont mariées entre 2005 et 2012, 1/3 se sont rencontrées virtuellement. Mais surtout la bonne nouvelle est que statistiquement ils auraient moins tendance à se séparer et se déclarent aussi plus heureux que les autres ! Alors attention, nuance le Huffington Post, le site de rencontres américain E-harmony a donné 130 000 dollars pour financer cette étude qui a été dirigée par John Cacciopo, un psychologue, qui siège au conseil scientifique du même site !  Ca calme les ardeurs… Pourtant, devant la cohérence des résultats, le nombre de personnes interrogées et surtout face à la caution de la très sérieuse Académie des Sciences des Etats-Unis qui a publié cette étude, la controverse s’est éteinte d’elle-même nous rassure le Huffington Post.

Le nombre de rencontres explique que ces mariages soient plus heureux que les autres.

Le nombre de rencontres ciblées par rapport à ses goûts permettent de mieux se connaitre, de discuter, de se tester avant de se rencontrer en chair et en os. On prend moins de risques, on s’emballe moins pour une question de physique et du coup, on a un peu moins de chances d’être déçu. Mais, surtout, et c’est ce que fait apparaitre l’étude, on rencontre plus de gens sérieux et réellement motivés pour vivre une belle histoire et pourquoi pas se marier… J’en profite pour vous livrer la règle numéro 1 des rencontres heureuses sur le web: ce n’est pas la peine de mentir sur son profil, sur son âge, sa taille ou son poids car on finit toujours par être démasqué!..

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce vendredi 6  septembre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.