Manger trop de viande détruit la planète

beef-3464_640Super carnivores, attention ! La surconsommation de viande est plus que nuisible pour la Terre comme le montre l’ONG Friends of the Earth.

Manger-trop-de-viande-detruit-la-planete-124457925

 

Version écrite de la chronique

C’est LE grand sujet qui revient régulièrement car on prend de plus en plus conscience des ravages de l’industrie de la viande. Ravages humains tout d’abord avec nombre de petits exploitants qui cèdent sous le poids des grands groupes agro-alimentaires comme le brésilien JBS ou les américains TysonFoods et Cargill. Ravages aussi par le gâchis des énergies car chaque Européen consomme 925 calories de viande par jour. Résultat : la production intensive de viande ne fait pas seulement souffrir les animaux avec ses méthodes scandaleuses mais elle mais elle détruit également la planète à cause des immenses besoins englouties par cette industrie. Par exemple, 15 500 litres d’eau sont nécessaire pour fabriquer un kilo de viande de bœuf. Avec la même quantité, il serait possible de produire 12 kilos de blé ou 118 kilos de carottes.

Cela veut dire qu’en fort pourcentage de culture est destinée à nourrir les animaux !

Plus de 40% de la production annuelle de produits comme le blé, le seigle, l’avoine et le maïs est utilisé pour nourrir les animaux d’élevage. Céréales bourrés d’OGM bien sûr. Qui sont aussi gavées d’hormones et d’antibiotiques afin d’engraisser plus vite mais aussi pour supporter leurs conditions terribles d’enfermement. Les animaux destinés à l’alimentation humaine ne sont pas ce qu’il y a de plus naturel, au final. L’association Friends of the Earth propose des solutions : « Manger moins et mieux la viande », en attendant que la Commission européenne trouve des solutions plus ambitieuses, la question sera débattue au printemps.

Et qu’en pensent les autres ONG ?

La WWF Suisse, par exemple, explique qu’au lieu d’en manger 2 fois par jour et 7 fois par semaine, il faut n’en manger que 3 fois par semaine comme nos grands-parents et de la bonne viande bio, donc de qualité. Donc Marion, prochain steak : jeudi midi !

La chronique « Environnement » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce vendredi 24 janvier 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.