Courses :

Que mange-t-on en juillet ?

Tous les mois, Néoplanète vous propose une liste d’aliments de saison afin de diversifier vos courses et faire un petit geste pour la planète. Légumesfruitsfromagespoissons mais aussi viandes : voici notre sélection de produits pour ce mois de juin.

Crédit : Leanbird - Pixabay
Crédit : Leanbird – Pixabay

Légumes 

  • Ail
  • Artichaut
  • Asperge
  • Aubergine
  • Betterave
  • Blettes
  • Carotte
  • Fève
  • Radis
  • Lentille
  • Brocolis
    Poivrons, oignons, tomates et échalotes - Crédit : Niekverlaan - Pixabay
    Poivrons, oignons, tomates et échalotes – Crédit : Niekverlaan – Pixabay
  • Cornichons
  • Lettes
  • Chou blanc
  • Chou-fleur
  • Courgette
  • Concombre
  • Pâtisson
  • Épinards
  • Poivron
  • Haricot
  • Oseille
  • Laitue
  • Mais
  • Oignon
  • Petits pois
  • Fenouil
  • Pomme de terre
  • Céleri

Le poivron comme vous ne l’avez jamais vu

Vert, jaune, rouge ou encore violet, brun, blanc, noir : la couleur du poivron varie en fonction de son mûrissement. Cuit ou cru, ce surnommé « piment doux » est source de vitamines A et C. Bien qu’il soit cuisiné comme un légume, c’est en réalité le fruit d’une plante.  Il est un bon antioxydant et contribue à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives, protège des infections, favorise l’absorption du fer et accélère la cicatrisation. Grâce à ses propriétés, il préviendrait également des maladies cardiovasculaires et de certains cancers.

Fruits

  • Abricot
  • Cassis
  • Brugnon
  • Casis
  • Cerise
    Crédit : Dbreen - Pixabay
    Pêches – Crédit : Dbreen – Pixabay
  • Figue
  • Fraise
  • Framboise
  • Groseille
  • Melon
  • Mirabelle
  • Nectarine
  • Pêche
  • Poire
  • Pastèque
  • Myrtille
  • Mûres
  • Amandes fraîches
  • Pomme
  • Prunes
  • Tomate

La pêche de haut en bas

Désaltérante, la pêche fera le bonheur de vos fins de repas cet été. Composée à 90 % d’eau environ, elle ne comprend que 50 calories ! Faible teneur en sucres et acides organiques en proportions équilibrées font les bons amis. Riche en vitamine C et A, la pêche (surtout jaune) permet de faire face aux coups de fatigue même lorsque le soleil ne pointe pas le bout de son nez. Pourvue de potassium, magnésium, phosphore et fer, elle participe à la reminéralisation de l’organisme.

Champignons

Chanterelles - Crédit : Barbroforsberg - Pixabay
Chanterelles – Crédit : Barbroforsberg – Pixabay

En juillet, les golmottes et les chanterelles poussent davantage que le mois précédent. Les lépiotes et les russules, elles, pointent enfin le bout de leur chapeau.

La chanterelle enchanteresse

La chanterelle séduit par la finesse de sa chair délicatement parfumée. Comme tous les champignons, elle est pleine de minéraux et de vitamines, dont le cuivre, le sélénium, les vitamines B2 et B3, l’acide pantothénique et la vitamine D. Et aussi garante d’une bonne santé intestinale.

Fromages

Les reines de l’été, ce sont les premières pâtes pressées non cuites comme le Saint-Nectaire, le Reblochon, le Pouligny-Saint-Pierre ou encore la Ricotta.

Ricotta - Crédit - Tesaatool0 - Pixabay
Ricotta – Crédit – Tesaatool0 – Pixabay

Zoom sur la ricotta

Ce fromage frais est idéal pour les chaudes soirées estivales. Typique d’Italie, il peut être utilisé de l’entrée au dessert. Comme l’indique son nom, « ricotta » (« recuit » en italien), il est réalisé avec le « petit lait » des fromages cuit une seconde fois. Il est ensuite égoutté dans des moules perforés, ce qui lui donne une forme unique. Telle quelle, en verrine, dans des pâtes (penne à la ricotta, lasagnes, raviolis, cannellonis fourrés), étalée sur des tartines (bruschettas), en tarte, en quiche ou encore en gratin, la ricotta remplace à la perfection la crème.

Viandes

Poulet - Crédit : Tookapic - Pixabay
Poulet – Crédit : Tookapic – Pixabay

Juillet est le mois de la viande blancheà consommer avec modération bien sûr ! Lapin, mouton, canard, pintade, poulet ou encore pigeon auront une place de choix dans vos repas de famille ou entre amis.

Le poulet ne bat pas de l’aile

Au four, à la cocotte ou à la rôtissoire : il y en a pour tous les goûts. Un bon poulet est un poulet bien élevé. Si vous souhaitez le meilleur, privilégiez les volailles issues de l’agriculture biologique. Elles sont nourries à base de céréales dépourvues de graisse animale, grandissent à la lumière du jour et même parfois à l’air libre. Optez pour les poulets de Bresse, les produits Label rouge ou comportant la mention AB (Agriculture Biologique). La peau du poulet est non seulement riche en saveurs mais aussi en vitamines ! C’est une bonne source de protéines et peu calorique en plus (entre 170 et 200 calories pour 100 grammes) ! En Amérique du Nord, le poulet est utilisé en soupe pour lutter contre le rhume.

Poissons et crustacés sur la plage ensoleillée 

  • Thon blanc
  • Tourteau (crabe)
  • Lieu jaune (poisson)
  • Langoustine
  • Dorade grise
  • Églefin
    Homard - CommanderClive - Pixabay
    Homard – CommanderClive – Pixabay
  • Maquereau
  • Rouget
  • Homard
  • Colin
  • Sardine
  • Tacaud (poisson)
  • Saint-Pierre (poisson)

Le homard dans tous ses états

Il existe deux espèces de homard : l’Américain, caractérisé par ses reflets orangés et l’Européen surnommé le « homard bleu » pour sa couleur. Ce dernier est beaucoup plus rare que ce premier. Riches en protéines, en vitamine B12, en phosphore, en zinc mais aussi en cuivre, 100 grammes de homard ne représentent que 85 calories. La chair des femelles est davantage fine que celle des mâles dont les pinces sont plus grosses et charnues. Poché, cuit au four ou au barbecue, le homard se déguste à toutes les sauces, mais surtout avec de la mayonnaise.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Marion Bordier

Férue de lecture, de photographie, d'écriture mais aussi de découverte de nouvelles contrées et cultures, le journalisme semble être une évidence pour Marion.